Accueil Monde France

Pécresse, Le Pen, Hidalgo…: comment la présidentielle française se féminise

Les grands partis traditionnels ont fait le choix de propulser une candidate sur le devant de la scène. Une première pour la droite.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

A quelques mois de la clôture des candidatures, la liste de celles et ceux qui s’apprêtent à s’élancer de la ligne de départ de la course à la présidentielle française s’étoffe. Les candidats définitifs ne seront connus qu’en mars 2022 – avec le dépôt officiel des 500 parrainages d’élus nécessaires pour valider toute candidature – mais pour l’heure, 25 candidats se sont déclarés.

Parmi eux, 7 candidates : Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Anne Hidalgo (Parti socialiste), Valérie Pécresse (Les Républicains), Marine Le Pen (Rassemblement national), déjà bien connues de l’électorat français. Trois figures plus confidentielles s’ajoutent à elles : Marie Cau (Indépendante), Clara Egger (Espoir RIC) et Hélène Thouy (Parti animaliste). Une candidate de droite, Jacline Mouraud, ancienne porte-parole autoproclamée des Gilets jaunes, s’est retirée de la course ce dimanche pour rallier le polémiste d’extrême droite Eric Zemmour.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs