Accueil Belgique Politique

Paul Magnette réunit les socialistes confidentiellement

Le président du PS, nous confie-t-on parmi les rouges, a réuni les responsables socialistes samedi au motel de Nivelles. Stratégie générale à deux ans des élections, communication de reconquête face au PTB, sondage sur le positionnement du parti : les rouges s’interrogent tous azimuts.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Parmi les rouges, « on » nous confie que le président du PS, les ministres fédéraux régionaux communautaires, les chefs de groupe parlementaires, des élus, le staff de l’Institut Emile Vandervelde, une trentaine de personnes au total, se sont retrouvés samedi, au motel de Nivelles. Une réunion « secret défense », si l’on peut dire, disons confidentielle, qui avait trait à la stratégie du parti.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Mahieu Claude, lundi 6 décembre 2021, 16:52

    Magnette étudie sans doute comment rester assis entre deux chaises : faire partie du gouvernement et prendre des décisions tout en prenant de la distance vis-à-vis de celles-ci .Pour pouvoir dire plus tard , comme Di Rupo, "mon coeur saigne " ... , c'est pas moi , c'est les autres . Ca promet pour la cohésion gouvernementale jusqu'aux prochaines élections !

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 6 décembre 2021, 13:26

    Tiens, au fait, comment vont Stéphane Moreau et ses millions, Emir Kir et ses loups gris, l'ineffable Laurette, son ex-mari relogé par l'ULB, son nouveau constitutionnaliste de mari, son beau-fils Julien prêt à reprendre l'épicerie familiale, et sa jolie maison de Lasne, Raphaël Pollet, son Toit&Moi et ses dépenses somptuaires. Plus toute la clique des parvenus. La Wallonie c'est une présidence PS ininterrompue et 40% (!) des emplois dans le secteur public. Ce qui est délicieux, c'est que Magnette commence à s'inquiéter.

  • Posté par Roland Douhard, lundi 6 décembre 2021, 11:45

    Il ne faudrait pas que Paul Magnette devienne le Ciotti wallon; courant comme une poule sans tête après l'extrémisme du PTB, à l'image du député de droite des Alpes-Maritimes, qui ne cesse de plagier le candidat d'extrême droite, Eric Zemmour. L'électeur en mal de radicalité préférera toujours l'original à la copie. Les foucades et débordements de la FGTB ne devraient pas servir de passerelle idéologique entre un PS en voie d'atomisation, s'il n'y prend garde, et une extrême gauche toujours plus démagogique et populiste en rupture avec l'Etat de droit. Il est vrai que le PS n'a toujours pas fait son aggiornamento idéologique, balançant dans entre le poing levé marxiste dans ses discours et la main réformiste et pragmatique dans sa pratique du pouvoir. Il serait temps pour lui de clarifier un positionnement actuellement nébuleux et préjudiciable à la crédibilité d'une social-démocratie en recherche de second souffle.

  • Posté par lambert viviane, lundi 6 décembre 2021, 11:24

    Le PS se porterait mieux s'il lâchait définitivement les ECOLO/Groen et retrouvait ses fondamentaux sociaux. A défaut d'accepter de travailler avec le PTB, il devrait au moins s'en inspirer. Un vrai socialiste face à la NV/A se câbre et tape du poing sur la table avant de penser à la situation regionale. Magnette ne réalise pas que le PS se délite ?

  • Posté par Dubois alain, lundi 6 décembre 2021, 11:48

    Un vrai socialiste, comme vous le dites, ce n'est peut-être pas les allocations de chômage illimitées dans le temps. Si certains acceptent qu'un citoyen qui glande 30 ou 35 ans au chômage, et qui recevra une pension, est-ce normal ? Je ne le pense pas. C'est ça le ps.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs