Accueil Sports Football Football belge Standard

Le choc wallon arrêté: le Standard risque de le payer très cher

Match arrêté à 0-3, jets de fumigènes, envahissement de terrain, de lourdes sanctions financières et un match à huis clos à craindre, en plus d’une situation sportive alarmante avec 4 points d’avance sur le barragiste : la soirée en enfer du Standard.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Charleroi a mis fin, dimanche soir, à un peu plus de 13 ans d’attente en venant s’imposer à Sclessin, ce qu’il n’avait plus réussi à faire depuis le 31 janvier 2008 lorsque Habibou lui avait offert la victoire en toute fin de match (1-2). Celui d’hier aura été plié beaucoup plus tôt, et donc bien plus facilement, par une équipe carolorégienne plus athlétique, soudée, mature et tranchante, qui avait déjà fait la différence au bout de la première mi-temps grâce à des buts de Nicholson et Knezevic, inscrits dans l’axe du jeu. Sans la moindre contestation aucune tant le Sporting est parvenu à jouer juste, en équipe, et à faire preuve d’efficacité dans toutes les zones du terrain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs