Accueil Sports Football Football belge Standard

Le Standard réagit et prend des mesures à l’encontre de ses supporters

Les supporters liégeois ont provoqué l’arrêt du choc wallon entre le Standard et le Sporting de Charleroi ce dimanche soir (0-3).

Temps de lecture: 2 min

Jets de fumigènes, envahissement du terrain, intervention policière : le choc wallon entre le Standard et le Sporting de Charleroi a accouché d’un bien triste spectacle. La faute à des supporters liégeois, en colère, qui n’ont à aucun moment su garder leur sang-froid. Cagoulés, certains sont même montés sur la pelouse pour aller provoquer les fans carolos.

Ce lundi, le club liégeois a communiqué sur les événements de la veille. « Le Standard de Liège déplore et condamne fermement les incidents qui ont eu lieu à Sclessin ce dimanche 5 décembre lors du derby wallon », précise le club. « Si nous comprenons très bien qu’il existe un mécontentement de nos supporters par rapport à la situation sportive actuelle, nous ne pouvons tolérer qu’une minorité dépasse largement les bornes et commette des actes illégaux dans l’enceinte ou autour de notre stade comme cela est arrivé hier soir, mettant ainsi en danger l’intégrité physique d’autres personnes. Un stade de football doit rester un lieu où les lois sont respectées et où les gens présents sont en sécurité. »

Des blocs en T3 et T4 fermés !

Compte tenu de la situation, le Standard a décidé de prendre plusieurs mesures : « Une fermeture du 1er étage de la tribune 3 (D3, E3, F3) et du 1er étage de la tribune 4 (E4) à partir du prochain match à domicile et jusqu’à nouvel ordre », a d’abord annoncé le club. Mais ce n’est pas tout : « Il y a un arrêt de la vente de tickets pour nos matches à domicile et une interdiction de ventes de tickets aux groupes d’animations pour nos matches en déplacement jusqu’à nouvel ordre. »

Et de rajouter : « Les autorités de la Ville de Liège soutiennent ces actions. Le Standard de Liège, la Famille des Rouches et les autorités liégeoises sont ouverts au dialogue et proposent ensemble une entrevue avec les groupes de supporters concernés. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Standard

Analyse Standard: Mathieu Cafaro ne veut pas y aller au trot

Très ambitieux, Mathieu Cafaro veut retrouver à Sclessin un plaisir qui lui a été refusé lors des six derniers mois passés à Reims. Mais qui est ce médian français de 24 ans, fan des courses au trot au point de posséder sa propre écurie à Arras ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir