Accueil Belgique Politique

Chômage temporaire, droit-passerelle, TVA: la Vivaldi ne tranche pas, les discussions continuent

Un comité ministériel restreint, réuni ce lundi matin, a opéré un « premier tour de table » à propos de la batterie de mesures de soutien aux secteurs touchés par la crise covid et par les mesures prises en Codeco. Pas de décision, donc. Des groupes de travail sont à pied d’œuvre.

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Quid des mesures d’aide aux différents secteurs touchés par les mesures anti-covid ? Elles attendront quelques jours. Etant entendu que les politiques en matière de droit-passerelle et de chômage temporaire sont et restent en vigueur jusqu’à fin décembre. Réunis lundi matin en comité ministériel restreint (kern), les vice-Premiers du gouvernement Vivaldi, ainsi que le chef du gouvernement, ont opéré un premier « tour de table » à propos de la prolongation de ces politiques durant le premier trimestre 2022. Ils n’ont pas tranché. Des réunions de travail en intercabinets auront lieu dans les prochains jours.

Comme nous l’avons écrit dans nos éditions ce lundi matin, l’idée de réduire le taux de TVA à 6 % dans l’horeca (il est égal à 12 % actuellement sur les repas et 21 % sur les boissons), défendue notamment par David Clarinval, ministre MR des Classes moyennes, fait débat, notamment parce qu’elle engendrerait des coûts importants en termes budgétaires et cela alors que, par ailleurs, les établissements concernés sont ouverts, du moins jusqu’à 23 heures. Bref, on en discute, mais plusieurs croient savoir que l’option devrait être écartée. A suivre.

Pour le reste, cette fois sur le registre de l’emploi, et des politiques mises en œuvre par Pierre-Yves Dermagne, ministre PS de l’Economie et du Travail, il est question, on l’a dit, de prolonger le mécanisme du chômage temporaire pour force majeure, aussi pour cause de mise en quarantaine d’un enfant, comme de prolonger le congé vaccination ainsi que l’allocation mensuelle de 25 euros pour les bénéficiaires du revenu d’intégration et de la grapa, l’allocation sociale accordée aux personnes de plus de 65 ans qui ne disposent pas de ressources suffisantes. Là encore, on en discute. Le paquet de mesures sera ficelé dans les prochains jours.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs