Accueil Culture Musiques

Ibrahim Maalouf : «L’improvisation remet au centre le sens du dialogue»

Pour Ibrahim Maalouf, l’improvisation n’est pas qu’un procédé musical, c’est une véritable philosophie de vie. Vive le dialogue, la curiosité, l’aventure et le droit à l’erreur.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 6 min

En quinze ans, depuis son premier album Diasporas, Ibrahim Maalouf est devenu un des instrumentistes les plus populaires de la scène musicale française. Un trompettiste magnifique, avec son instrument en quarts de ton inventé par son père. Un compositeur doué, un producteur, un enseignant. Et un incroyable showman, il suffit d’écouter son album Dix ans de live !, de surfer sur Youtube ou d’assister à ses spectacles pour s’en persuader, avec grand orchestre, orchestre de jeunes, formations plus réduites ou simplement avec ses complices proches, le Français Frank Woeste et les Belges François Delporte et Stéphane Galland.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs