Accueil Société Enseignement

Masque à l’école: des communes procèdent à des assouplissements

Depuis ce samedi, l’obligation du port du masque est étendue aux enfants à partir de l’âge de 6 ans.

Temps de lecture: 2 min

Les bourgmestres de Dour et Honnelles, Carlo Di Antonio et Matthieu Lemiez, ont décidé d’autoriser les élèves des écoles communales de leur entité à retirer leur masque une fois assis en classe, indique la DH. Dans sa circulaire, la ministre de l’Education prévoyait déjà un retrait du masque une fois assis quand « les consignes d’aération sont strictement respectées ».

« Nous considérons qu’une fois en classe et assis, les enfants ne seront pas obligés de porter le masque en continu. Les enseignants feront donc preuve de bon sens et de souplesse dans l’application de la mesure », a précisé à la DH Vincent Loiseau, échevin de l’enseignement à Dour. Une décision qui se veut dont plus souple que ce qui est préconisé par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Port du masque : des moments de pauses prévus

Les décisions prises vendredi par le Comité de concertation ont été détaillées dans une circulaire émanant de la ministre de l’Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Désir. « Les élèves doivent porter le masque à partir de la 1re primaire à l’intérieur. Le masque peut être ôté pendant les repas et dans le cadre des cours d’éducation physique. Des moments de pause sont également prévus lorsque les élèves sont assis en classe, pour leur bien-être et le bon déroulement des apprentissages, étant entendu que les consignes d’aération doivent être strictement respectées », est-il écrit dans la circulaire pour l’enseignement fondamental. « Pour les élèves, l’obligation du port du masque peut être levée pour les personnes en situation de handicap, étant dans l’impossibilité de porter un masque ou si l’état médical de l’élève l’impose. Les parents qui entrent dans l’école doivent toujours porter le masque. »

Le Codeco a d’ailleurs demandé de généraliser l’usage de détecteurs de CO2, et une enveloppe a été dégagée par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l’achat du matériel nécessaire, selon la circulaire. Leur installation sera prioritaire « dans les locaux qui accueillent des activités d’enseignement qui ne permettent pas toujours le port du masque ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Peeters P, lundi 6 décembre 2021, 20:05

    Merci au bourgmestres de Dour et Honnelles, Carlo Di Antonio et Matthieu Lemiez d'avoir pris ces mesures! Étude de SCIENSANO sur la présence de dioxyde de titane dans les masques buccaux, Le dioxyde de titane est entre autres utilisé pour blanchir les fibres textiles, pour les rendre mattes ou pour les protéger des rayons UV et de la décoloration. Des tests effectués sur un échantillon de masques présents sur le marché belge font apparaître que cette substance est aussi largement utilisée dans la production de masques buccaux. Les quantités varient fortement, allant de quelques microgrammes à 0,15 gramme de dioxyde de titane par masque. Les (nano)particules sont situées tant à la surface qu’au cœur des fibres textiles. Les masques ne fonctionnent pas, ils sont mauvais pour la santé et ils sont mauvais pour la planète! https://www.sciensano.be/fr/coin-presse/etude-sur-la-presence-de-dioxyde-de-titane-dans-les-masques-buccaux-premieres-conclusions

  • Posté par massacry olivier, lundi 6 décembre 2021, 23:19

    Et beurk le croise de mauvaise foi Peeters, la P***e de l'intox, le fonctionnaire des fakes continue inlassablement ses manipulations et désinformations. La suite du rapport qu'omet intentionnellement Peeters-Poubelle est : <Dans son avis de juillet 2021 sur les nanoparticules présentes dans les masques buccaux(link is external), le Conseil supérieur de la santé affirme que le risque éventuel pour la santé lié à l’utilisation de masques buccaux ne l’emporte pas sur l’avantage de leur utilisation pour prévenir une infection COVID-19. Les résultats actuels de l’étude ne font pas apparaître d’éléments aigus venant contredire cet avis> !!!! La seule nuisance à la santé de tous est Peeters le traître et ses intox.

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 6 décembre 2021, 16:52

    Démagogie, quand tu nous tiens ...

  • Posté par massacry olivier, lundi 6 décembre 2021, 23:14

    Et beurk le croise de mauvaise foi Peeters se fait encore la P***e à Trotta-la terre-est-plate. Comme d'hab' un plagiat qu'il n'ose assumer, comme d'hab' de l'intox made in "trialsitenews". Pour rappel: < Overall, we rate TrialSite News a strong Pseudoscience source based on promoting misleading and false claims regarding Covid-19 vaccines.> https://mediabiasfactcheck.com/trialsite-news/.

  • Posté par Peeters P, lundi 6 décembre 2021, 20:18

    Trialsitenews a récemment rapporté une étude publiée dans JAMA Pediatrics , qui a révélé des niveaux inacceptables de dioxyde de carbone chez les enfants portant des masques faciaux. Inutile de dire que c'était un article très populaire. Les masques faciaux pour enfants augmentent le dioxyde de carbone de 6 fois par rapport aux niveaux acceptables ! Il n'existe AUCUNE étude scientifique qui démontre l'utilité du masque. Mais bien pire, TOUTES les études démontrent sa totale INUTILITÉ ! Sur quoi se base notre gouverne-ment pour faire porter des masques à nos enfants ? SUR RIEN ! https://journals.sagepub.com/doi/pdf/10.1177/0310057X0102900402

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs