Accueil Société

Coronavirus: un Belge sur deux ne limite plus ses contacts

Lassitude ? Temps de réaction avec retard vis-à-vis des chiffres de contamination ? Une étude longitudinale de l’UCLouvain montre que globalement, le respect des gestes barrières continue de s’effriter. Il est assez proche du niveau d’adhésion mesuré au mois de juin, alors que la situation sanitaire était plus favorable.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Il va falloir vivre avec le coronavirus… C’est un fait désormais plus ou moins intégré, comme les gestes barrières. Leur suivi fluctue au fil du temps, des personnes, de la perception du risque, du niveau d’éducation et, dans une moindre mesure, des ressacs épidémiques, comme le met en évidence une étude longitudinale menée par le psychologue de la santé Olivier Luminet (UCLouvain) et financée par la Fondation Louvain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, mardi 7 décembre 2021, 12:58

    Notons "les individus vaccinés semblent respecter davantage les comportements sanitaires que les non-vaccinés et cet écart se creuse à travers le temps." L'épidémie liée aux vaccinés, argument massue des antivax, a du plomb dans l'aile.

  • Posté par Gobled Gérard, mardi 7 décembre 2021, 9:18

    Moi j'ai toujours respecté TOUS les gestes barrière. Ca ne me demande pas un grand effort de toute façon. Quant au lavage des mains, j'en suis à la moitié de mon cubi de 5 litres de gel et nous ne sommes que deux à la maison. Et en ce qui concerne la restriction des contacts, a part le facteur de temps en temps qui m'apporte des colis, j'ai juste une personne, qui comme moi ets vaccinée 3 doses. Je ne me plains pas de ma situation. A mon âge on devient philosophe. Nos anciens ont connus bien pire lors des deux grandes guerres du siècle dernier.

  • Posté par Robin Agnès, mardi 7 décembre 2021, 9:15

    Précision pour les soi-disant experts trop souvent rencontrés sur ce forum : cet article renvoie à une étude réalisée par des équipes de chercheurs de l'UCL, et non d'un coup de sonde de journalistes. Certains commentaires laissent à penser que les Adolphe et consorts ne savent pas lire un article de journal jusqu'au bout! Perso, j'ai participé au sondage qui a permis cette étude.

  • Posté par Jacobs Brigitte, mardi 7 décembre 2021, 13:12

    Précision utile. Ajoutons que la participation à ce sondage se fait sur base volontaire et qu'elle n'est pas rémunérée. Aucun Grand Méchant Pouvoir derrière cette étude :-)

  • Posté par Even Philippe, mardi 7 décembre 2021, 10:39

    C'est le problème de la société actuelle : lire ne se fait plus (ou peu) et dès qu'il y a plus de 10 lignes de texte a lire, beaucoup arrêtent . Les journalistes l'ont compris depuis longtemps d’où l'importance qu'ils apportent au titres de ces articles .. au point que certains journaux (je dis bien certains) en font leur marque de fabrique avec des titres racoleurs

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs