Accueil Société

Les masques sont-ils utiles à l’école? Les conclusions d'une étude

Sans masque, les risques de contamination au coronavirus en présence d’une personne infectée sont très élevés.

Temps de lecture: 2 min

Le port (ou non) du masque a-t-il une forte influence sur les risques de contamination au coronavirus ? C’est la question à laquelle a essayé de répondre l’Institut allemand Max Planck dans une étude parue dans Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America.

Celle-ci, tout d’abord, émet quelques doutes quant à l’utilité de la distance d’un mètre et demi entre deux personnes comme unique geste barrière. Dans un lieu clos, dit-elle, si vous vous trouvez à moins de trois mètres de distance d’une personne infectée, que personne ne porte de masque et n’est vacciné, la probabilité d’être infecté au bout de quelques minutes est grande.

« La mauvaise nouvelle, c’est que même garder une distance de trois mètres n’est pas suffisant », explique le directeur de l’Institut. « Même à cette distance, moins de cinq minutes dans l’air contaminé par une personne infectée suffisent à presque garantir d’être soi-même contaminé. La bonne nouvelle, c’est qu’un masque fait une différence. »

Ainsi, si deux personnes portent correctement un masque FFP2, les risques de contamination « en laboratoire » après 20 minutes sont de 0,1 %. Ils sont multipliés par quatre si les masques ne sont pas bien ajustés (0,4 %) et par 100 si les deux personnes portent un masque chirurgical (10 %). Les chercheurs mettent toutefois en garde : les chiffres obtenus en laboratoire sont probablement plus élevés que ceux dans la « vraie vie ».

Il n’empêche, concluent-ils, porter un masque diminue fortement les risques de contamination. « Il y a un monde de différence. A cet égard, porter un masque à l’école et de façon générale est une bonne idée. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 7 décembre 2021, 11:22

    Même si ces conclusions sont, encore une fois, absolument limpides, on peut être sur que ça n'empêchera pas les habituels ergoteurs d'ergoter et les jamais responsables de rien et ignorants de tout de se dédouaner en désignant d'autres coupables qu'eux-mêmes.

  • Posté par zay sergio, mardi 7 décembre 2021, 11:21

    On n'apprend rien de neuf. Le masque est de loin le meilleur outil pour freiner la propagation du virus. Et ceux qui mettent en question la capacité des enfants à le porter, son probablement eux mêmes à refuser de le mettre ou le mettre mal.

  • Posté par Van Oystaeyen Damien, mardi 7 décembre 2021, 10:21

    Mon fils est en 4ème primaire. Voici comment cela s'est passé ce matin: - n'oublie pas de prendre ton masque. Il y a une réserve dans ton cartable. - Il n'y en a plus. - Où sont tes masques? - Je les ai utilisé. - Toutes la réserve en un jour? - Oui, je ne sais pas où je les mets quand je les enlève, il y a en qui étaient sales, j'en ai laissé un sur mon banc pour aller à la récré mais il est tombé et Monsieur l'a jeté… Je vous passe aussi l'épisode où j'ai voulu lui apprendre à mettre son masque dans la poche de son manteau pour y découvrir des montagnes de speculoos en miettes. Saint Nicolas et masques ne font pas bon ménage. Quand certains scientifiques doutent de l'efficacité du port du masque en primaire, ce n'est pas vis-à-vis de l'efficacité des masques en eux-mêmes mais sur la capacité des enfants à les utiliser correctement. Je commence à comprendre ce qu'ils voulaient dire par là!!!

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 8 décembre 2021, 7:41

    Et d'humanité bienveillante, ce qui ne gâche rien.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 8 décembre 2021, 7:39

    Réflexions toujours pleines de bon sens, Marie-rose.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko