Accueil La Une Culture

Notre critique: un film sombre et sobre qui défend la vie

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Etre plus fort que ses émotions, c’est le souci de cette jeune médecin face à la douleur physique et morale de ses patients. Médecin généraliste, Jenny se voue à son métier au-delà des horaires mais, pour ne pas aller au-delà d’une fatigue excessive qui pourrait entraîner de mauvais diagnostics, elle décide de ne pas ouvrir quand, un soir, quelqu’un sonne à son cabinet une heure après la fermeture. Le lendemain, la police lui apprend qu’une jeune femme a été retrouvée morte sur les bords de la Meuse près de son cabinet. Jenny se sent coupable de ne pas avoir ouvert sa porte. Et sa culpabilité la pousse à découvrir qui était cette « fille inconnue ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Les coups de cœur du MAD

White Noise questionne la société d’hier et d’aujourd’hui , la prospérité à outrance et la masturbation intellectuelle. Kore-eda n’a rien perdu de sa force narrative. Le tour de force poétique et musical de Daria Nelson et Mathias Malzieu ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs