Accueil Monde France

France: ce qui va bientôt changer pour les Belges, même vaccinés

Le 15 décembre et le 15 janvier, les règles changent en France en ce qui concerne le pass sanitaire. Une mesure qui pourrait impacter les Belges en voyage.

Temps de lecture: 4 min

Alors que la quatrième vague frappe l’Europe et que le variant omicron se propage, voici les indications du SPF Affaires étrangères concernant les déplacements vers la France.

Depuis le 4 décembre 2021, toute personne entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 h ou 48 h en fonction du pays de provenance. Mais pas de panique, il y a des exceptions et les Belges sont concernés.

Les exceptions

Les personnes présentant un schéma vaccinal complet n’ont pas à présenter de test, lorsqu’elles arrivent d’un Etat membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse.

Concrètement, pour un voyageur en provenance d’un pays vert (ex: Espace européen, dont la Belgique):

Si le voyageur est vacciné: preuve de vaccination et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection au covid et de contact avec un cas confirmé de covid.

Si le voyageur (âgé de 12 ans ou plus) n’est pas vacciné: test PCR ou test antigénique négatif de moins de 72 heures avant le départ et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection au covid et de contact avec un cas confirmé de covid. Exceptions: pour les voyageurs en provenance d’un pays de l’espace européen (Etat membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse) un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 h est exigé.

Cette mesure ne s’applique pas aux transporteurs dans le cadre de leurs activités professionnelles, aux déplacements professionnels urgents ou fréquents incompatibles avec ces tests, ni aux déplacements de moins de 24 h par des résidents frontaliers (habitant à moins de 30 km de la frontière).

Les enfants de moins de 12 ans sont dispensés de test.

Pass sanitaire

Depuis le 1er juillet 2021, le pass sanitaire est reconnu pour les déplacements internes à l’espace européen. Pour la France il doit confirmer la preuve d’un cycle vaccinal complet incluant le délai post-injection nécessaire ou la preuve d’un test PCR, voire d’un test antigénique négatif de moins de 72 heures (24 h pour un voyageur en provenance de Belgique). La preuve d’un test PCR positif attestant du rétablissement du coronavirus, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois est également acceptée.

A compter du 15 décembre 2021, le pass sanitaire des plus de 65 ans ne sera plus valable pour la France si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection. A compter du 15 janvier 2022, cette règle sera étendue à l’ensemble des personnes âgées de plus de 18 ans.

De nouvelles mesures pour les Français

Lors d’une conférence de presse menée lundi soir, Jean Castex a fait le point sur les mesures sanitaires et leur évolution face à la flambée des cas en France et à l’arrivée du nouveau variant omicron dans le pays. « Sans la vaccination, des mesures de confinement auraient certainement été prises. »

Après avoir mentionné l’importance de la vaccination, Jean Castex a souligné que « les circonstances exigent un effort individuel et collectif ».

Dans les écoles, « nous avons rehaussé au niveau 3 les protocoles sanitaires dans les écoles primaires. Le port du masque était déjà d’application dans les classes. Désormais, pour les primaires, le port du masque sera requis dans les cours de récréation », affirme-t-il. Une limitation des cours de sport verra également le jour. Par ailleurs, une classe fermera ses portes au bout de trois cas positifs.

L’extension du télétravail : « Il faut que sur l’ensemble du territoire, toutes les entreprises qui le peuvent se mobilisent. Nous recommandons donc deux à trois jours par semaine de télétravail. Pour la fonction publique, nous permettrons le télétravail jusqu’à trois jours. Nous ferons un nouveau point dans une semaine », a-t-il continué.

Les événements festifs dans le privé et le professionnel : « Jusqu’aux fêtes de fin d’année, levons le pied. Il faut généraliser cela dans le privé. Pour ce qui est des sphères professionnelles, des règles claires seront édictées. »

Enfin, « nous fermerons les discothèques pendant les quatre prochaines semaines, et ce, dès ce vendredi. Nous le faisons par cohérence avec le message général, mais aussi car beaucoup d’autres pays le font ». Une mesure qui sera accompagnée d’une aide ajustée à la situation de chaque cas.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par nas kr, mardi 7 décembre 2021, 18:30

    C'est bien beau tout ça mais dans les magasins on maintient les distances avec un caddie, 2 ou 3 et pour les embrassades on continue à faire avec les poings ou on prend exemple de Bourla et d'ursula.

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs