Accueil Monde Europe

Ukraine: Kiev entend garder la maîtrise de son destin

Sur fond de tensions inédites entre la Russie et l’Otan au sujet de l’architecture sécuritaire en Europe de l’Est, l’Ukraine refuse massivement tout retour dans la sphère d’influence russe. Elle craint d’être la victime d’arrangements entre grandes puissances.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Sept ans après le début de la guerre du Donbass, qui a fait plus de 14.000 morts, et qui continue de tuer quasiment tous les jours, l’Ukraine se retrouve une nouvelle fois au bord du gouffre, alors que selon des estimations divergentes, la Fédération de Russie a massé entre 100.000 et 175.000 soldats à ses frontières. Depuis un mois, les spéculations vont bon train à Kiev sur la possibilité d’une invasion territoriale massive de l’armée russe, afin d’arrêter le rapprochement politique et militaire de l’Ukraine avec Occidentaux, de neutraliser Kiev, voire de ramener l’Ukraine dans le giron russe.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par lambert viviane, mercredi 8 décembre 2021, 18:11

    Ras le bol des velléités de l'Ukraine : pas d'entrée dans l'OTAN et encore moins dans l'Europe. L'élargissement aux pays de l'Est a coulé l'Europe démocratique et admis des régimes d'extreme-droite dans un espace de paix.

Aussi en Europe

Présidentielle en Italie: un nouveau tour pour rien

Un nouveau tour de scrutin pour rien: déterminés à écarter de la compétition présidentielle le Premier ministre Mario Draghi, dont l’élection pourrait provoquer la chute du gouvernement, les partis politiques italiens n’étaient toujours pas tombés d’accord jeudi sur une candidature alternative.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs