Accueil Culture Cinéma

Elie Grappe à propos d’«Olga»: «La gymnastique est une pratique très musicale»

Le premier film du Suisse présage un avenir prometteur tant pour la gymnaste Nastya Budiashkina que pour le jeune réalisateur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En souvenir d’un été sur les routes des festivals de cinéma, qui l’ont mené de Cannes à Bruxelles, le Suisse Elie Grappe a ramené chez lui le prix SACD de la semaine de la critique et celui du public décerné au Briff avec son premier long-métrage Olga. On y suit le quotidien d’une adolescente dont la passion se heurte à des bouleversements politiques. Le jeune réalisateur a choisi la gymnaste Nastya Budiashkina comme actrice principale.

Votre film tourne autour du lien entre la violence des corps et la violence des évènements. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs