Accueil Monde Europe

Tensions Est-Ouest: passe d’armes téléphonique entre Joe Biden et Vladimir Poutine

Un échange verbal à haut risque, mardi, entre les présidents russe et américain. Washington veut éviter une escalade militaire en Ukraine. Et Moscou entend marquer ses propres « lignes rouges » stratégiques.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Joe Biden et Vladimir Poutine se sont adressé la parole, au téléphone cette fois, après leur entrevue de Genève le 16 juin dernier. A 10 heures du matin, heure de Washington, le président américain a empoigné son combiné, depuis le « Resolution Desk » dans le Bureau ovale, entouré de ses plus proches conseillers, et présenté ses arguments minutieusement préparés à son homologue russe.

La concentration de troupes aux frontières de l’Ukraine ? Inacceptable. Le retrait de la candidature ukrainienne auprès de l’Otan souhaité par Moscou ? « Pas vos affaires ». Les conséquences de ce dangereux bras de fer en Europe de l’Est, et des tensions Est-Ouest comme aux jours sombres de la Guerre froide ? Une escalade que la Russie poutinienne ne gagnera pas forcément.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 7 décembre 2021, 21:30

    L’occident ne doit pas se mettre les russes à dos, au contraire. L’ennemi de demain, autrement plus redoutable, se situe plus à l’Est.

  • Posté par Bertrand Christophe, mardi 7 décembre 2021, 22:12

    Bof , toutes les tentatives de réchauffement/ normalisation / apaisement avec Poutine n'ont strictement rien donné . Parceque Poutine a délibérement choisi de cultiver dans sa population l'antioccidentalisme et le chauvinisme national , ressassant sans cesse l'idée qu'il faut briser l'encerclement du pays par 'OTAN et récupèrer au sein de la Russie les " peuples perdus " dans les années 90' ( Ukraine , Bielorussie , georgie ...) . Il n'y a donc sans doute pas grand chose à espèrer tant que Poutine sera au pouvoir . Et Poutine a fait retailler sa constitution cet été pour demeurer au pouvoir jusqu'en ...2034 .

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 7 décembre 2021, 20:59

    « certains affichent une dépendance réelle envers le gaz russe. » LOL. Et Bidon, c’est pas celui qui a fini par donner son feu vert au grand gazoduc qui va relier « certains » au gaz russe? Et quid des prétendus « écologistes » très en pointe pour lutter contre le « populisme poutinien »… et vous conduisent en même temps à vous mettre à genoux devant les Russes? Ça va encore durer longtemps cette farce?

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs