Accueil Société Régions Hainaut

Les hôpitaux de Tournai refusent de respecter l’obligation vaccinale de leur personnel soignant

Cela concerne 70 des 1.200 soignants qui travaillent sur trois sites à Tournai.

Temps de lecture: 2 min

Le directeur du Centre hospitalier de Wallonie picarde (ChWapi) à Tournai a annoncé mardi qu’il refuserait, jusque mars 2022, de respecter l’obligation de faire vacciner son personnel soignant. Cette mesure concerne 70 des 1.200 soignants qui travaillent sur trois sites à Tournai. Le directeur justifie sa décision par un manque de personnel alors que les admissions en soins intensifs « Covid » progressent. Le directeur, Didier Delval, s’était confié mardi à la RTBF. Sa position a été confirmée en fin d’après-midi par le service de presse du ChWapi.

Sur ses trois sites tournaisiens, dénommés Union, Notre-Dame et IMC, le centre hospitalier compte quelque 1.200 soignants. A ce jour, 70 d’entre eux ne sont pas vaccinés contre le Covid. Légalement, les soignants non-vaccinés ne pourraient plus exercer dès le 1er janvier 2022, avec à la clé une suspension de leur contrat et une mise au chômage temporaire.

« Si je ne dispose pas de ce personnel, l’hôpital ne pourra plus tourner. Actuellement, on enregistre déjà un taux d’absentéisme de 20 %, dont 15 % de longue durée. Or, nous avons besoin d’une augmentation des ressources humaines au niveau des soins intensifs, dont 60 % sont occupés par des patients Covid », explique le directeur. « Habituellement, ce service de soins intensifs est opérationnel avec 70 personnes mais à ce jour, il nous en faut 100 ! », précise Didier Delval qui refuse aussi de poursuivre la fermeture des blocs opératoires.

Le patron du ChWapi compte faire le point en mars prochain sur le taux de son personnel vacciné et non vacciné et des mesures à adopter.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 7 décembre 2021, 23:16

    Vaccination obligatoire pour toute la population.

  • Posté par Ernotte Sébastien, mardi 7 décembre 2021, 22:41

    Enfin des directions qui s éveillent ! Comme si on allait "obliger" des gens en bonne santé a se faire injecter ce produit commercial. Lol.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 8 décembre 2021, 10:18

    <Ernotte>, vous représentez une vraie infection à vous tout seul. Contrairement aux éboueurs (profession plus que respectable par ailleurs) qui passent leur journée à récolter les immondices et à vider les poubelles (que vous prenez, de votre côté, un malin plaisir à remplir), vous passez votre temps à répandre les "détritus" un peu partout sur votre "chemin"... Deux mots vous définissent parfaitement : <infection nuisible>.

  • Posté par Jean Faux, mardi 7 décembre 2021, 20:19

    Ces hopitaux bafouent mon droit ! mon droit, en tant que personne vulnérable, à bénéficier d'un geste-barrière adapté à ma situation, le droit de me faire soigner pas des soignants le moins possible contagieux, donc bien vacciné.

  • Posté par BEKE Eric, mardi 7 décembre 2021, 20:09

    C'est accepter de se soumettre au chantage d'individus sans égards pour leurs patients. Bref, c'est idiot.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo