Accueil Opinions

Jean-Pascal Labille: «Il faut un projet de société, une vision, oser changer!»

Patron de Solidaris, la Mutualité socialiste, ex-ministre fédéral des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille exprime son inquiétude : affaiblissement de l’Etat, de la démocratie, de la gauche… Il appelle à refonder la politique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 12 min

Jean-Pascal Labille, vous êtes « inquiet ». Dites-nous.

Très inquiet. La protection sociale est en danger. Tout ce qu’on vit aujourd’hui – Panama papers, attentats, crise des réfugiés… – traduit un affaiblissement des structures étatiques, profond, qui conduit à un affaiblissement de la démocratie. L’Etat a couru derrière les marchés financiers pour se financer et il subit aujourd’hui leur diktat, avec les normes comptables qu’on impose – un investissement devient tout à coup une dépense ! En faisant cela, l’Etat a construit sa propre prison. On est depuis trop longtemps dans le règne de la pensée unique, on a répété qu’il n’y a pas d’alternative – le discours à Anvers notamment, on étouffe, et on empêche toute autre formulation d’un projet de société.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs