Accueil Belgique Politique

Le gouvernement wallon menacé par les incohérences du MR

Le conseil des ministres se réunit ce jeudi à Namur. Il doit régler le problème provoqué par les dissensions entre libéraux autour du décret fiscal porté par Jean-Luc Crucke. Après avoir approuvé le texte, le MR n’en veut plus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

D’ordinaire, une phase de tension gouvernementale répond à un scénario classique : un litige entre partis de la majorité qui détériore le climat. Voyez le fédéral avec le nucléaire ou l’épisode bruxellois autour des taxis… La Wallonie innove : au sein de la coalition PS-MR-Ecolo, le bras de fer oppose des libéraux à… d’autres libéraux. Sur la table, le décret « portant diverses dispositions pour un impôt plus juste » de Jean-Luc Crucke (MR), le ministre du Budget.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

41 Commentaires

  • Posté par HERMAN Romuald, jeudi 9 décembre 2021, 22:28

    « Il a mal agi parce qu’il s’est cru tout permis en travaillant seul sur ce texte, sans consulter les députés de son camp. ». A celui qui a dit cela « en off », je réponds : « oui, bien sûr, c’est cela ! Et cause toujours ! ». Pour avoir fait partie du comité de divers clubs sportifs, associations dans mon village ou quand j’étais étudiant dans une grande ville, et même secrétaire puis président d’un parti politique local, cette phrase m’a bien fait rire… Parce que souvent, tout le monde est d’accord. Mais quand il faut mettre la main à la pâte ou se retrousser les manches, là il n’y a presque plus personnes ! Donc que M. Crucke (que je ne connais pas, dont je ne suis pas du même parti, que je n’ai jamais rencontré mais que j’apprécie pour le peu que j’ai pu voir et analyser ses interviews, son attitude, ses prises de position, son travail, son engagement, ses interventions etc. etc.) se soit cru « tout permis en travaillant seul sur ce texte », c’est peut-être parce que justement, il n’y avait personne pour travailler sur le texte !!! Et après des mois de dur labeur, quand tout est prêt, ceux qui n’ont jamais levé le petit doigt sortent du bois pour une raison ou pour une autre. Facile de critiquer et surtout de reprocher à l’autre « d’avoir tout fait tout seul sans nous » !! Ha !! Et où étiez-vous pendant tout ce temps ? Vous allez nous faire croire que pendant un an, vous n’avez jamais eu l’occasion de vous exprimer devant M. Crucke, qui lui au moins a mouillé sa chemise !! Ah oui, c’est vrai : vous étiez distraits !! Pitoyable… Bon courage à Jean-Luc Crucke avec tous ces faux-culs !

  • Posté par Lambert André, jeudi 9 décembre 2021, 22:43

    Moi non plus je n'adhère absolument pas à la politique suivie par le MR, mais je partage tout-à-fait votre commentaire pour avoir vécu une situation fort semblable à celle que vous y évoquez.

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 9 décembre 2021, 22:01

    Sauf erreur de ma part, pour exemple, depuis la seconde guerre mondiale, au gouvernement fédéral, les postes ministériels des finances et des budgets ont toujours (sauf à quelques très rares exceptions) été dévolu à des partis libéraux (ou à tendance plutôt clairement libérale).

  • Posté par Lambert André, vendredi 10 décembre 2021, 15:45

    Effectivement, et le MR n'a jamais eu qu'un seul but, à savoir enrichir les plus riches et fermer les yeux voire carrément cautionner les pratiques de certains secteurs d'indépendants (horeca et bâtiment notamment) quant à la fraude tous azimuts. Par ailleurs, ils n'ont eu de cesse aussi qu'à favoriser l'évasion et la fraude fiscales des plus riches. Ils sont tellement habitués à parler à l'oreille des riches, et leur soi-disante défense de la classe moyenne n'est qu'un leurre à des fins purement électorales.

  • Posté par Desmet Marc, jeudi 9 décembre 2021, 20:38

    Enfin un libéral qui oeuvre pour TOUS et pas pour la minorité de fraudeurs qui minent les finances de l'Etat. Que va t-il faire? Rentrer dans le rang, siéger comme indépendant? Partir pour DéFI?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs