Accueil Société

Variant omicron: une version «furtive» inquiète, Steven Van Gucht rassure

Selon les scientifiques britanniques, sept échantillons provenant d’Afrique du Sud ont été positifs à cette version « furtive ».

Temps de lecture: 1 min

Mercredi, des scientifiques britanniques ont expliqué avoir découvert une version « furtive » du nouveau variant omicron. Une version qui serait plus difficile à tracer car impossible de le différencier des autres variants dans un test PCR, rapporte The Guardian.

Steven Van Gucht se montre toutefois rassurant. Interrogé par nos confrères de Het Laatste Nieuws, il nous éclaire sur ce type de variant : « Il s’agit d’un variant dans lequel un morceau de matériel génétique est manquant. Le test PCR sera toujours positif, mais on ne peut pas déterminer immédiatement de quelle variant il s'agit ».

« Le variant omicron standard peut donc être reconnu assez rapidement. On peut donc ainsi déjà faire une présélection. Avec la version “furtive”, cette présélection n'est pas possible », explique le virologue. Selon les scientifiques britanniques, sept échantillons provenant d’Afrique du Sud ont été positifs à cette version « furtive » mais ils mettent en garde ; il est trop tôt pour savoir si cette nouvelle forme de variant omicron se propagera de la même manière que le variant omicron que l’on connaît aujourd’hui.

> Efficacité du vaccin face au variant omicron: Pfizer présente ses premiers résultats

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 9 décembre 2021, 11:55

    Le rouleau compresseur de la déstabilisation de l'état, des institutions, de l'Europe est en route, et l'extrême-droite en trouve le moteur dans une posture antivax. M. Pe(e)ters est clairement responsable, par sa propagande, de la mort de gens qu'il a déstabilisés.

  • Posté par Peeters P, mercredi 8 décembre 2021, 21:39

    Dans la population Belge, beaucoup de gens ont déjà fait le covid et ils sont bien mieux protégés(immunité naturelle) que vous avec une dizaine de doses ! La troisième dose ne vous protège pas du variant omni présent OMNICRON https://www.youtube.com/watch?v=9WrBNJplFZ4&t=35s

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 9 décembre 2021, 10:35

    Et le "maître du raclage des égouts de l'information" continue ses "activités" de pauvre nuisible... Pas encore dégoûté par les odeurs nauséabondes qui se dégagent de vos "remuages à répétition" <Peeters Poubelle> ? Porteriez-vous un masque (FFP/2 ou antigaz, à minima) sur votre "museau de rat" finalement ?

  • Posté par massacry olivier, jeudi 9 décembre 2021, 10:05

    Et beurk le croisé de mauvaise foi Peeters-la-P**e-à-deux-balle continue ses intox quotidiennes telle est la mission de ce fonctionnaire des fakes, nous nuire. Paresseux il multiplie ses posts, à croire que ce fonctionnaire à des quotas à remplir, aussi je réprend ma réponse : <Le pauvre Peeters il démontre encore son ignorance, l'immunité provoqué par la vaccination est tout aussi naturel que celle provoquée par le contaminations, et oui. Mais il oublie ceci, l'immunité post contamination des personnes a- ou peu symptomatique décroit encore plus vite que l'immunité vaccinale :<"On a le sentiment aujourd'hui que le vaccin induit une meilleure immunité que certaines infections naturelles", juge de son côté le Pr Lina. "Quand on regarde les personnes qui font des formes peu symptomatiques, on observe chez ces personnes là une perte rapide du titre d'anticorps, et donc un potentiel de réinfection plus rapide que celle qu'on observe avec la vaccination." "La vaccination à double dose est probablement capable de donner une immunité de meilleure qualité qu'une infection qui aurait été peu symptomatique. Par ailleurs, chez une personne qui a été infectée de manière peu symptomatique, lorsqu'on fait une dose de vaccin chez ces personnes-là, on observe une élévation très significative du titre d'anticorps, qui est en moyenne supérieure à ce que l'on observe chez une personne qui ont fait des formes graves et qui ont développé des taux d'anticorps extrêmement élevés">https://factuel.afp.com/vaccination-contagiosite-et-immunite-les-infox-virales-dun-cardiologue-americain. Bref beaucoup vont encore déchanter. <Les données sont claires : l'immunité naturelle n'est pas meilleure. Les vaccins COVID-19 créent une immunité plus efficace et plus durable que l'immunité naturelle contre l'infection. Plus d'un tiers des infections au COVID-19 entraînent zéro anticorps protecteur L'immunité naturelle s'estompe plus rapidement que l'immunité vaccinale L'immunité naturelle seule est moins de la moitié aussi efficace que l'immunité naturelle plus la vaccination> https://www.nebraskamed.com/COVID/covid-19-studies-natural-immunity-versus-vaccination. Mais surtout l'emploi de ce vocable "naturel" renvoi à une idée troublante d'une supériorité du naturel sur l'artificiel, de la nature sur la science et la technologie. L'idéologie derrière ce vocable de "naturel" relève d'une vision rétrograde qui refuse, rejette tout les progrès de nos cultures et civilisations, tout en affirmant un primat de pureté du corps, souvent d'inspiration quasi divine. Et là est le véritable cœur de la mouvance antivax, un puritanisme conservateur crasse mêlée d'obscurantisme. https://www.washingtonpost.com/outlook/2021/09/29/natural-immunity-public-health/>

  • Posté par Esquenet Alexandre, jeudi 9 décembre 2021, 5:29

    Il n'a que ça à foutre de la journée ce gars?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko