Accueil Société

Coronavirus: près de 50 décès par jour, malgré plusieurs indicateurs qui baissent (infographie)

Plusieurs indicateurs épidémiques continuent leur baisse ce jeudi, dont le nombre de cas de covid, d’hospitalisations et de patients hospitalisés, selon la mise à jour à l’aube des chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano.

Temps de lecture: 2 min

Entre le 2 et le 8 décembre, il y a eu 285,6 admissions à l’hôpital par jour pour cause de coronavirus, ce qui constitue une baisse de 11 % par rapport à la période de référence précédente. Au total, 3.517 personnes sont hospitalisées en Belgique en raison du covid (-6 %), dont 825 patients traités en soins intensifs (+4 %).

Entre le 29 novembre et le 5 décembre, 16.718 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit un recul de 7 % par rapport à la semaine précédente. Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 1,9 million de cas d’infection au coronavirus ont été diagnostiqués.

Sur la période étudiée, 49,7 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+16 %).

Quelque 109.300 tests en moyenne ont également été effectués, ce qui est en léger recul (-9 %) et à même donc d’influencer les autres indicateurs.

Le taux de reproduction du virus reste bien sous la barre de 1, pour s’établir à 0,92 (-13 %). Lorsqu’il est inférieur à 1, cet indicateur signifie que l’épidémie tend à ralentir.

L’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 2.106 sur 14 jours.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par José Dehove, jeudi 9 décembre 2021, 9:16

    Les analyses devraient actuellement être plus ciblées régionalement. La situation en Flandres s'améliore assez généralement tout comme la province de Liège. Elle se dégrade à Bruxelles et reste lourde en Brabant wallon et Hainaut. Elle est très lourde en zone Famenne-Ardennes (sud namurois et province du Luxembourg ardennais) où une incidence très élevée persiste et menace les séjours résidentiels touristiques en cette région.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 9 décembre 2021, 12:23

    Il reste à espérer que "les gens" (vaccinés ou pas) continuent un certain temps à appliquer et respecter au mieux les mesures de protection habituelles ; mesures qui sont régulièrement "abandonnées" trop tôt, dès que les indicateurs chiffrés commencent à diminuer... Et aussi que la vaccination en "dose de rappel", continue à se poursuivre au mieux et au plus vite. Sur ce dernier point, le nombre de personnes présentes avant-hier au centre de vaccination de Bierset, et la cadence avec laquelle les délivrances de doses se faisaient étaient plutôt de bon augure...

  • Posté par El Cabron Nicolas, jeudi 9 décembre 2021, 8:22

    L'indicateur des décès est toujours le dernier à s'inverser. On peut espérer qu'après 4 vagues épidémiologiques dans notre pays les journalistes l'aient compris.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 9 décembre 2021, 14:11

    En effet monsieur Henneffe, après un maximum le 12 novembre, cette valeur est redescendue à un minimum local le 26 novembre mais repartait hélas à la hausse jusqu'au 3 décembre. Heureusement depuis, cette valeur recommence à descendre comme le montre la mise à jour des données. Espérons que cette tendance se poursuive. Merci pour cette remarque, monsieur Heneffe.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 9 décembre 2021, 12:34

    A remarquer M. Heneffe, que ce sont toujours les nombres de personnes présentes en soins intensifs (sans parler des décès) qui mettent le plus de temps à diminuer. Et pour lesquels cette diminution est la plus "lente". Ce n'est donc pas du tout le moment de "baisser la garde" ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko