Accueil Monde France

Naufrage dans la Manche: les migrants avaient appelé les secours

Le naufrage d’une embarcation qui transportait des migrants tentant de gagner la Grande-Bretagne a fait 27 morts fin novembre au large de Calais. D’après le journal « Le Monde », les migrants avaient appelé les secours avant le naufrage.

Temps de lecture: 2 min

Ce drame, qualifié de « tragédie » par le Premier ministre français Jean Castex et survenu fin novembre, est le plus meurtrier depuis l’envolée en 2018 des traversées migratoires de la Manche, face au verrouillage croissant du port de Calais et de l’Eurotunnel emprunté jusque-là par les migrants tentant de rallier l’Angleterre.

Le 24 novembre dernier, 27 personnes ont trouvé la mort. Selon nos confrères français du journal Le Monde, les témoignages de proches des victimes et les relevés des appels confirment le fait qu’ils avaient bel et bien appelé les services de secours.

Actuellement, une enquête est en cours pour déterminer l’identité exacte des victimes mais aussi l’implication des passeurs ainsi que les circonstances du naufrage. « Jusqu’à présent, les autorités avaient seulement communiqué sur le fait que, dans l’après-midi du 24 novembre, vers 14 heures, un navire de pêche français avait donné l’alerte après avoir vu plusieurs naufragés à la mer, dans le détroit du Pas-de-Calais. Dans les eaux françaises, mais à proximité immédiate des eaux anglaises », indique Le Monde. Aujourd’hui, il apparaît que les migrants avaient appelé à l’aide alors que leur embarcation était en train de couler.

> Querelles mesquines entre France et Royaume-Uni sur la crise de Calais

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Coulon Fabien, jeudi 9 décembre 2021, 13:42

    Une honte absolue. Se réfugier derrière le fameux "appel d'air" afin de ne pas traiter ces personnes comme des humains laissera des traces. L'histoire nous jugera comme des criminels au mieux n'ayant pas tenter de réagir à la politique mortelle de rejet systématique soit comme complices passifs en relayant des notions de "migrants économiques " ou encore de"porte d'entrée au terrorisme". Pendant ce temps on paie 6 milliards d'euros la Turquie pour "regler" le problème en amont comme en son temps on payait la Libye de Khadafi. Et l'Europe se permet de laisser crever ces gens dans des camps surpeuplés (Grece) dans des conditions pires que tout ce qui peut être imaginé. Nous serons reconnus coupables devant tant de cynisme. Rien ne peut justifier nos comportements égoïstes et de replis sur soi.

  • Posté par collin liliane, jeudi 9 décembre 2021, 23:00

    @L. Jean-Christophe Pas foutu de faire la distinction entre race et culture?

  • Posté par L. Jean-Christophe, jeudi 9 décembre 2021, 20:10

    @ les deux cons qui ont répondus à ce post : vous n'êtes vraiment que des détritus de l'humanité. Comment pouvez-vous considérer vos semblables avec autant de désinvolture. Le jour ou ce sera vous qui vous trouverez dans la situation de ces pauvres gens je n'hésiterai pas à vous chier dessus. Saleté de racistes.

  • Posté par collin liliane, jeudi 9 décembre 2021, 14:26

    Nous n'avons pas à assumer tout le malheur du monde. Nous en avons déjà largement pris notre part et il est impossible d'en faire plus sans accroître encore les problèmes politiques, économiques, sociaux, écologiques, judiciaires, scolaires, culturels et cultuels déjà trop lourds dans notre pays. L'appel d'air est une réalité, que vous le vouliez ou non et s'il y a jamais un jugement de l'Histoire, - d'ailleurs sans intérêt, le seul qui importe étant celui de nos proches- gageons qu'elle sera perplexe devant la rage qu'ont certains à vouloir faire imploser notre société.

  • Posté par Stoob Spyridon, jeudi 9 décembre 2021, 14:18

    C'est très bien d'être indigné mais êtes vous prêt a les accueillir ici en Belgique? Si non ceci n'est que du bla bla.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs