Accueil Sports Football Football à l'étranger

Accusé d’agression sexuelle, Pierre Ménès a été placé en garde à vue

L’ancien journaliste de Canal + fait l’objet d’une enquête pour agression sexuelle.

Temps de lecture: 2 min

L’ex-chroniqueur vedette de Canal+ Pierre Ménès, visé par une enquête pour agression sexuelle, a été placé jeudi en garde à vue, ont indiqué le parquet de Paris et des sources proches du dossier, confirmant une information du Parisien.

Il est entendu depuis jeudi matin au 1er district de police judiciaire (1er DPJ), « à la demande du parquet », a précisé une source proche du dossier.

Son avocat, Me Arash Derambarsh, a déclaré que Pierre Ménès, qui avait demandé dans les médias à être auditionné, était bien entendu « sous le statut de la garde à vue ».

À l’issue du match PSG-Nantes du 20 novembre à Paris, une femme a signalé à la police des faits d’agression sexuelle dont Pierre Ménès serait responsable, sans porter plainte.

Le jour même, le parquet de Paris a ouvert une enquête. « Nous avons à ce jour six témoignages qui dédouanent Pierre Ménès et nous avons porté plainte pour dénonciation calomnieuse », a indiqué jeudi son avocat.

M. Ménès a produit trois attestations de personnes « confirmant unanimement qu’(il) a passé l’intégralité de son temps à leur côté dès son arrivée pour le cocktail en loge, durant le match et le cocktail d’après match », selon la plainte consultée par l’AFP.

Mis sur la touche fin mars après des accusations d’agressions sexuelles, l’ex-chroniqueur vedette du « Canal Football Club », âgé de 58 ans, a quitté le 1er juillet dernier la chaîne cryptée, mettant fin à près de 12 ans de collaboration.

Ce départ est la conséquence de la diffusion le 21 mars sur Canal+ d’un documentaire sur le sexisme dans les rédactions sportives et la révélation de séquences l’incriminant, coupées au montage à la demande de la chaîne, soupçonnée de l’avoir protégé.

Pierre Ménès, 58 ans, est notamment accusé d’avoir soulevé hors antenne en 2016 la jupe de la journaliste Marie Portolano, co-réalisatrice du documentaire.

Il assure ne pas s’en souvenir en raison de graves problèmes de santé à l’époque : une cirrhose non alcoolique qui l’a éloigné des plateaux pendant sept mois et a nécessité une double greffe du foie et d’un rein.

Il est aussi critiqué pour avoir embrassé de force à la télévision la journaliste Isabelle Moreau en 2011, ainsi que la chroniqueuse Francesca Antoniotti en 2016.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 9 décembre 2021, 12:19

    Plusieurs fois, il m'est arrivé que des femmes me mettent leur main aux fesses, par exemple dans un tram bondé. Ou que l'une ou l'autre veuille m'embrasser de force, lors de réunions d'amis, ou glisse sa main entre mes jambes, en étant assise à table à côté de moi. Ce ne sont évidemment pas des comportements très raffinés ni très agréables à subir. Mais il ne m'est jamais venu à l'idée d'en faire une affaire judiciaire. Ni d'aller m'en plaindre 20 ans plus tard dans les journaux en insistant pour que ce soit considéré comme des crimes abominables et imprescriptibles. Mais maintenant c'est à la mode. Et c'est une dérive totalement débile.

  • Posté par Coulon Fabien, jeudi 9 décembre 2021, 18:05

    Dans votre réalité engoncée dans un passé qui n'a plus lieu d'être certainement. En vrai le harcèlement reste avant tout une affaire d'hommes à l'encontre des femmes. Il faut lire des études pour s'en convaincre ou simplement écouter les femmes sans avoir de préjugés.

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 9 décembre 2021, 15:18

    Les deux sont systémiques, mais l'une est à la mode, l'autre pas.

  • Posté par Coulon Fabien, jeudi 9 décembre 2021, 13:51

    Chalet, à chaque article sur les violences faites aux femmes vous êtes le premier à venir expliquer à quel point les hommes souffrent aussi. Il y a une différence entre actes ponctuels et violences systémiques( ayant trait à un système de pensée dominant dans la société et se reproduisant de génération en génération). Vous ne voulez pas comprendre et vous obstinez à ne voir que par votre petit bout de lorgnette. Vous faites implicitement partie du problème.

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 9 décembre 2021, 12:09

    Sans doute a-t-il dit bonjour à une femme qui ne lui en avait pas préalablement donné l'autorisation? C'est évidemment une agression très grave, pour laquelle il devrait être condamné à une peine d'au moins 10 ans de prison.

Plus de commentaires

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir