Accueil Société Enseignement

Ecoles: l’absentéisme poursuit sa progression

Dans les écoles catholiques, le taux d’absentéisme des élèves de maternelle et primaire est passé de 17 à 21 % en une semaine. Le réseau estime que 10 % des classes sont actuellement fermées.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

A dix jours de la fermeture des écoles maternelles et primaires, l’absentéisme des élèves a atteint un nouveau record. C’est en tout cas ce qui ressort du dernier baromètre scolaire du Secrétariat de l’enseignement catholique qui, pour rappel, scolarise 50 % des élèves en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Depuis novembre 2020, le Segec actualise chaque semaine le taux d’absentéisme des élèves, enseignants, directions et éducateurs. Si les absences ne sont pas uniquement imputables au coronavirus, la comparaison de semaine en semaine donne une perspective de la situation sanitaire dans nos écoles.

En ce début de semaine donc, 21 % des élèves inscrits dans le fondamental étaient absents. Ils étaient 17 % la semaine précédente. Parmi les enseignants, le taux d’absentéisme se stabilise, passant de 14 à 15 %. « Les 372 écoles qui ont répondu à l’enquête ont déclaré ensemble 552 classes fermées. Ces réponses représentent 49 % des écoles fondamentales catholiques. Il est donc vraisemblable qu’il y ait actuellement plus de 1.000 classes fermées dans l’enseignement fondamental catholique (sur 10.600 classes, NDLR) », ajoute Etienne Michel, le directeur général du réseau.

À lire aussi Coronavirus: absentéisme record des enseignants et des élèves dans le fondamental

Durcissement des mesures

Dans l’enseignement secondaire, les absences chez les enseignants sont en légère baisse (de 9,5 à 8,5 %) et la tendance est à la stabilisation parmi les élèves, « si l’on excepte la situation des écoles qui ont fait état d’une incidence importante de la grève des TEC qui est intervenue dans différentes sous-régions. »

L’évolution de l’absentéisme est, certes, moins rapide qu’à la fin novembre, mais les mesures prises par le Comité de concertation pour endiguer l’épidémie ne semble pas encore montrer pleinement leurs effets. Rappelons que les règles en matière de fermeture des classes se sont vues durcies (à partir de deux élèves désormais), ce qui a pour conséquences d’augmenter l’absentéisme. « Nous ne sommes pas en mesure d’établir si l’obligation relative au port du masque et si les grèves du TEC ont eu une influence sur la présence effective des élèves au fondamental », conclut Etienne Michel.

> Santé mentale : un jeune sur trois éprouve des difficultés à demander de l’aide

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 9 décembre 2021, 13:58

    Le gouvernement de la FWB ne vaut pas tripette. On peut dire que tant pour la culture que pour les media et surtout pour l’enseignement, c’est la foire de l’incompétence.

  • Posté par Coulon Fabien, jeudi 9 décembre 2021, 12:06

    Pour ce qu'elle sert... 1 élève sur 3 harcelé. Des classes surpeuplées, des profs abandonnés et démoralisés, des tests pisa en dessous de tout, des devoirs à n'en plus finir, pas ou peu d'activités physiques, aucune réflexion sur le monde contemporain, une baisse de l'estime de soi car on ne correspond pas à la norme ( chacun s'y retrouve). Soit on change le modèle ( voir Finlande) avec moins d'heures de cours ( mieux données et assimilées) et plus d'activités ludiques ( jeu, sport, coopération). En plus, pourquoi inflige-t-on des 2.5 ans des horaires d'adultes à des touts petits? L'école actuelle en Belgique? Une garderie qui détruit nos enfants pour permettre aux parents de travailler. En aucun cas un épanouissement qu'elle devrait pourtant représenter. Faites l'école à la maison, vos enfants vous diront merci.

  • Posté par David Questiaux, jeudi 9 décembre 2021, 14:55

    @Godart. Et donc c'est parce qu'il y a quelques coins de la planète où l'enseignement est encore plus merdique qu'ici qu'il faut acquiesser ? 1/3 de vos impôts part dans ce foutoir qui n'est rien d'autre qu'une garderie obligatoire. Si ça vous va, très bien ! Le niveau ? Inutile d'en parler. La discipline ? Oui, à coups de punitions collectives. Quelle magnifique mentalité. Pour les quelques qui ont des parents avec un minimum de niveau, pas de problème, ils seront l'élite. Pour tous les autres, tant pis, ils seront les votants socialistes de demain pour continuer à entretenir et faire grossir le cheptel. Vous faites honte à l'Evolution avec de tels propos.

  • Posté par Coulon Fabien, jeudi 9 décembre 2021, 14:51

    Toujours le même type de réponse: "Allez voir ailleurs si vous n'êtes pas content" On est toujours le mauvais quand on met le doigt dans la plaie. Je souhaite sincèrement que l'école aille beaucoup mieux. Or on est très loin du compte. Qu'avez-vous à proposer face à tout ce que je dénonce comme évidences quotidiennes et dans un but d'améliorer le bien-être des enfants?

  • Posté par Godart Jean-Pol , jeudi 9 décembre 2021, 13:55

    Vous devez vite quitter ce pays maudit. Pourquoi ne pas choisir la Syrie ou le Liban.......

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une