Accueil Monde Europe

Variant omicron: l’Agence européenne des médicaments rassure, les cas sont souvent «légers»

Omicron semble avoir un taux de réinfection plus élevé, pour les personnes guéries de la maladie ou vaccinées, mais provoquer des symptômes moins sévères, a annoncé par ailleurs mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Temps de lecture: 2 min

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré jeudi que la plupart des cas du variant omicron du covid dans l’Union européenne semblaient être « légers ». « Les cas semblent être pour la plupart légers, mais nous devons rassembler plus de preuves pour déterminer si le spectre de gravité de la maladie causée par l’omicron est différent de celui de tous les variants qui ont circulé jusqu’à présent », a indiqué Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de l’EMA, basée à Amsterdam.

Omicron semble avoir un taux de réinfection plus élevé, pour les personnes guéries de la maladie ou vaccinées, mais provoquer des symptômes moins sévères, a annoncé par ailleurs mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pfizer et BioNTech ont de leur côté insisté sur l’efficacité de leur vaccin actuel contre le variant omicron.

« À ce stade, nous ne disposons pas de suffisamment de données sur l’impact de ce variant sur l’efficacité des vaccins approuvés, mais nous scrutons continuellement l’horizon pour recueillir des résultats à cet égard », a ajouté M. Cavaleri.

L’EMA a jusqu’ici approuvé quatre vaccins, deux traitements par anticorps, et donné son feu vert à l’utilisation d’urgence de la pilule mise au point par le laboratoire Merck.

L’EMA a par ailleurs récemment annoncé le lancement de l’examen accéléré du vaccin anti-covid du laboratoire franco-autrichien Valneva, qui utilise une technologie plus classique que les vaccins autorisés jusqu’ici au sein de l’UE.

> Coronavirus : la vaccination obligatoire divise l’Europe

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 9 décembre 2021, 17:38

    L'EMA ne devrait surtout pas retarder l'examen des vaccins novavax et sanofi basés sur une technologie plus classique d'injection de l'antigène purifié. Ces vaccins représentent une opportunité pour une partie des anti-vax de se protéger sans perdre la face. C'est indispensable pour soigner leur crise d'égo.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 9 décembre 2021, 23:54

    Mr Raspe, je l'espère aussi, cela va de soi, mais ...Je pense que l'élément déclencheur principal pour ces indécis sera le témoignage d'un proche répenti après une sale passe.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 9 décembre 2021, 23:38

    Cher monsieur Massacry, pour la frange la plus stupide des antivax très active dans cette poubelle, les carottes sont en effet cuites. Heureusement, tous ne sont pas aussi débiles, même si c'est quelques pourcents qui se décideront à adopter les nouveaux vaccins, c'est toujours cela de pris.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 9 décembre 2021, 19:25

    je crains que pour une fois vous péchiez par naiveté. Ces anti-vax sont des anti-vax point ! Leur critique/crainte à l'égard de la technologie Arn n'est qu'un prétexte, qu'ils auront vite fait de recycler.

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs