Accueil Monde Europe

Russie: les sept «lignes de front» de Vladimir Poutine

Le chef du Kremlin a déjà largement passé le cap des vingt ans de pouvoir. Mais il reste toujours, et plus que jamais, omniprésent sur la scène diplomatique et géopolitique. Tour d’horizon, en sept tableaux, de ses principaux terrains d’action.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

C’est le grand absent du sommet pour la démocratie organisé, ces jeudi et vendredi, par le président américain Joe Biden. Le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, brille pourtant par son omniprésence depuis plus de vingt ans. L’ex-agent du KGB, arrivé au Kremlin en 1999, réélu président en 2018, peut grâce à sa réforme constitutionnelle de l’an passé rester au pouvoir jusqu’en 2036. Bien au-delà donc de 2024 et de son actuel mandat, après déjà un quart de siècle au pouvoir.

Hasard du calendrier, ce sommet américain pour la démocratie intervient alors que les démocrates russes célèbrent le dixième anniversaire de la plus grande vague de manifestations anti-Poutine. « Ukhodi », ont crié en décembre 2011 jusqu’à 100.000 personnes dans les rues de Moscou : « Pars ! ». Le message s’adressait au président juste après de vastes fraudes aux élections législatives gagnées par le parti du Kremlin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, mercredi 2 février 2022, 17:58

    L'article parle beaucoup de Poutine, de son impérialisme et de tout les reste. OK! Pas de problème, il faut se méfier de lui, c'est un facho caché, un dictateur en puissance, un tueur mais je me méfie autant des Américains qui, malgré que ce soit une démocratie, n'arrête pas de jeter de l'huile sur le feu. Et toute démocratie qu'ils soient, les USA doivent survivre en alimentant la "bête" à savoir leur complexe militaro-industriel le plus puissant et surtout les plus vendeur au monde. Et pour vendre des armes, il faut des guerres. et les Américains préfèrent une guerre en Europe que chez eux. Pourquoi l'OTAN ne propose-t-elle pas à Poutine de la rejoindre? La question est: Poutine accepte-t-il la paix en rejoignant l'OTAN sinon il démontre qu'il ne la veut pas et l'OTAN veut-elle la paix en supprimant l'opposition OTAN-RUSSIE? Je pense que les va-t-en guerre des 2 camps vont nous expliquer qu'il est impossible de proposer à la Russie d'entrer dans l'OTAN.

  • Posté par Bouko Christian, jeudi 9 décembre 2021, 16:28

    mais demandons alors à Poutine de nous soutenir dans notre reconquête des Belgica prima et secunda ! .. et les Lyonnais pourront reconquérir la Bretagne !

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs