Accueil Sports Football Football belge Standard

Standard: les travaux du stade reportés à mai 2022 au mieux

Parmi les motifs de discorde entre la direction du Standard et une partie de ses supporters, la transformation du stade et de ses alentours occupe aussi une place importante.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La rénovation et l’extension de Sclessin, c’est le projet que porte à bout de bras, contre vents et marées, Bruno Venanzi, à la tête de l’Immobilière Standard de Liège à laquelle le club liégeois a vendu le stade Maurice Dufrasne. La décision a déjà fait couler beaucoup d’encre, ses farouches opposants pointant du doigt le fait que le club liégeois s’est appauvri en cédant l’un de ses plus précieux bijoux de famille, que porter la capacité de l’enceinte à 31.500 places (au lieu de 27.700 actuellement) n’a aucune raison d’être dès l’instant où le Standard n’affiche plus jamais sold out et que le loyer à payer pendant 40 ans par le club s’élèvera à un montant exorbitant de « cinq à six millions » à verser à l’Immobilière, ainsi que le président du matricule 16 l’avait souligné en juin dernier lorsqu’il avait été l’invité du Cercle de Wallonie. Une somme ramenée depuis par l’intéressé à « un peu moins de 4 millions », mais qui demeure très importante.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs