Accueil Monde Afrique

Congo Hold-up: tous les chemins offshore de Philippe de Moerloose mènent à Wavre

Après des années à jongler avec les offshores, et quasi toute une vie comme résident fiscal congolais, Philippe de Moerloose rapatrie une partie de ses avoirs en Belgique. Notre enquête retrace le fil de ces voyages exotiques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

Au dernier étage de l’hôtel Pullman de Kinshasa, les clients dégustent des sushis et des cocktails au rhum sur fond de musique Jazz. A travers une paroi de verre, la vue est splendide sur le fleuve Congo. Au loin, on peut distinguer les tours colorées du Congo-Brazzaville. Bienvenue dans ce lieu de prédilection de l’élite congolaise, où généraux, ministres et milliardaires conversent à voix feutrées.

A quelques pas du palais présidentiel, la situation de l’hôtel Pullman est stratégique. La moitié appartient à l’Etat congolais, qui l’utilise souvent pour des congrès gouvernementaux et des conférences de presse. L’autre moitié de l’hôtel a été vendue en 2010 au grand entrepreneur belge Philippe de Moerloose. Par l’intermédiaire d’une société établie dans les îles Vierges britanniques, le patron a acquis 50 % des parts.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 11 décembre 2021, 8:00

    Soyons tous rassurés, la Wallonie va faire passer un décret pour une fiscalité plus "juste" ....

  • Posté par Delpierre Bernard, vendredi 10 décembre 2021, 16:41

    Sans avoir fait de hautes études économiques chacun sait que passer par les iles vierges pour vendre des camions russes au Congo est le chemin le plus court ... et que celui qui ose prétendre le contraire lève le petit doigt....De plus, comme le prix facturé dépasse et de très loin les marges que s'octroient les spécialistes, on pourrait raisonnablement penser que ce coup fumant parmi d'autres devrait donner lieu à des impôts conséquents sauf que ce sera difficile vu les montages organisés pour dépasser le délai raisonnable et donc éviter des résultats fiscaux appropriés.

  • Posté par Martin Roland, vendredi 10 décembre 2021, 13:41

    Comme une tique.

  • Posté par Maman Carole, vendredi 10 décembre 2021, 8:22

    Tout cela n'est pas forcément illégal. Les précédents articles sur cet homme d'affaires et sa proximité avec le régime de Kabila me paraissaient poser plus de questions éthiques.

  • Posté par Lambotte Serge, vendredi 10 décembre 2021, 9:47

    Pas illégal, mais où paie-il ses contributions?

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs