Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

L’œuvre de Comès décryptée

Bastogne : le Musée en Piconrue analyse « l’encrage ardennais » du dessinateur

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Il a un coup de crayon et de plume uniques. Le noir et blanc exprimait à merveille toute la force de son formidable art graphique. Didier Comès est décédé il y a trois ans mais son œuvre reste unique, puissante, intelligente et terriblement ardennaise. On peut la redécouvrir au Musée en Piconrue de Bastogne qui lui consacre jusqu’au début 2017 une large exposition joliment intitulée « L’encrage ardennais ».

Piconrue a en effet reçu en dépôt les planches de Comès que ses frère et sœurs ont léguées à la Fondation Roi Baudouin, pour que son œuvre reste homogène et globale. Le musée bastognard peut donc les utiliser au mieux et c’est vrai que dans l’esprit du musée qui décrypte les âges de la vie, de la naissance à la mort en Ardenne, où l’on se trouve plongé au cœur de la société traditionnelle entre 1850 et 1950, l’expo Comès se nourrit de bien des thématiques rurales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs