Accueil Opinions Cartes blanches

Mesdames et Messieurs les agents pénitentiaires, chapeau et merci!

L’Etat belge ne respecte plus ses droits en matière de régime pénitentiaire. Il est temps que le gouvernement cesse de ne songer qu’à construire de nouvelles prisons plus sophistiquées et moins humaines au lieu de s’atteler à la problématique de la réinsertion.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 5 min

Le propos est provocant car les détenus subissent de plein fouet un mouvement de grève qui les prive de contacts sociaux, familiaux, de préau, téléphone, douches, repas… tandis qu’ils demeurent confinés en cellule plus de 23 heures par jour.

On entend à l’envi que leur traitement est inhumain et dégradant. Aussi nos tribunaux condamnent-ils l’Etat à des astreintes dans l’attente du retour « à la normale ». Mais on ne peut pas dire que cela provoque beaucoup d’émotion. D’aucuns vont jusqu’à soutenir «  qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent  » et que la peine de mort arrangerait bien les choses.

Il reste que sur le terrain, le personnel pénitentiaire (direction et agents) déploie de gros efforts afin que les effets de la grève soient atténués au maximum.

Mais cela suffit !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs