Accueil Monde Proche-Orient

Naftali Bennett à Abou Dhabi: le Premier ministre israélien reçu aux Émirats arabes unis

Depuis les accords de normalisation entre Israël et les Émirats en 2019, le commerce se porte bien entre les deux pays. Mais l’Iran devient une pierre d’achoppement entre eux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Pour la première fois dans l’histoire du Moyen-Orient, un Premier ministre israélien s’est officiellement rendu dans la capitale des Émirats arabes unis, dans le Golfe : ce lundi en effet, Naftali Bennett a été reçu en grande pompe à Abou Dhabi, quinze mois après qu’Israël – c’était encore sous l’ère de Binyamin Netanyahou – eut normalisé ses relations avec ce pays et aussi avec le Bahreïn voisin lors d’une signature officielle à Washington d’accords dits « d’Abraham ».

Les affaires entre les Émirats arabes unis et Israël se portent bien depuis lors. Les échanges commerciaux hors hydrocarbures se sont élevés en un an à quelque 700 millions de dollars, a estimé le ministre émirati de l’Économie, Abdullah Ben Touq. Les Israéliens, de leur côté, n’hésitent plus à se rendre en masse à Dubaï, centre commercial des Émirats, pour les affaires ou du tourisme, au point que sept ou huit liaisons aériennes quotidiennes relient Tel-Aviv à cette ville.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs