Accueil Société

Mgr Harpigny sur le financement des cultes: «Il faut trouver des arrangements justes»

L’évêque de Tournai estime qu’il est normal que l’Eglise évolue avec son temps, mais rappelle sa mission dans la société et l’importance de la sauvegarde de son patrimoine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

L’évêque de Tournai, Guy Harpigny, est le représentant du culte catholique auprès du gouvernement fédéral. Le cardinal De Kesel, actuel primat de Belgique, a jugé son confrère tournaisien plus indiqué pour répondre à nos questions sur l’enseignement et le financement des cultes.

Monseigneur Harpigny réagit à la réforme du financement du temporel du culte adoptée à Bruxelles il y a quelques semaines, et à l’exemple luxembourgeois qui a réduit de plus de 70 % le budget global alloué aux cultes et mis fin aux traitements et pensions des ministres des cultes à charge de l’Etat. En Belgique, le culte catholique occupe près de 80 % des postes de ministres du culte.

Au Luxembourg, le salaire des nouveaux curés est désormais à charge de l’archevêché. C’est envisageable en Belgique ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Degive Albert, jeudi 16 décembre 2021, 18:42

    S. A. Église catholique. Donc prise en charge de ses salariés. Cet évêque a l'air de croire qu'il y a 90 % de catholiques pratiquants en Belgique. Bof. Et son avis sur Rafael et l'archevêque ?

  • Posté par collin liliane, lundi 13 décembre 2021, 23:36

    Il faut suivre "l’exemple luxembourgeois qui a réduit de plus de 70 % le budget global alloué aux cultes et mis fin aux traitements et pensions des ministres des cultes à charge de l’Etat". Et cet argent doit être réservé au culte catholique qui fait partie de notre patrimoine culturel. Il est absurde de financer une doctrine politico-religieuse nouvellement arrivée qui cherche à s'insérer dans tous les rouages de l' Etat et ne respecte ni la liberté de pensée, ni les femmes.

  • Posté par Giefvan Agathe, lundi 13 décembre 2021, 22:45

    Le financement public de l'Église dépend-il du nombre de croyants ? de pratiquants ? de ministres du culte ? Sachez qu'il est possible de se « débaptiser ». Mais pour les mahométans, j'ignore comment se fait le décompte.

  • Posté par Constant Depiereux, lundi 13 décembre 2021, 19:01

    Une contribution de 20€ obligatoire pour chaque belge a lieu du financement par l'état. Le contribuable devrait choisir entre le financement d'un culte ou celui d'une ONG selon son choix. Pas sur que cela arrange une église catholique de plus en plus rejetée pour ses comportements délictueux.

  • Posté par dams jean-marie, lundi 13 décembre 2021, 18:11

    Que les fidèles financent leurs religions , à charge de l'état la gestion du patrimoine des religions occidentales !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs