Accueil Société Régions Bruxelles

Deuxième décès en un an à la garde zonale de la police bruxelloise

Un jeune homme de 18 ans est mort ce lundi à la garde zonale de la police bruxelloise. Il avait été interpellé la veille pour un vol de téléphone. En janvier, un Algérien provisoirement détenu était déjà décédé dans ce même bâtiment, dans des circonstances tout aussi troubles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Un jeune homme de 18 ans est décédé ce lundi après-midi, sur le coup de 15h, durant sa détention dans les geôles de la police bruxelloise, rue Royale. L’information, révélée par nos confrères de la Dernière Heure, nous est confirmée à bonne source. D’après les éléments portés à notre connaissance, le défunt serait de nationalité algérienne et était en séjour irrégulier en Belgique. Il avait été interpellé près de la Bourse, la veille en soirée, pour un vol de téléphone. Il avait ensuite été emmené dans les locaux du RAC, QG de la police fédérale à Bruxelles, qui sert également de « garde zonale » à la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles. Lundi matin, un repas lui a été servi « sans incident ». Celui du midi sera « sauté », le détenu donnant visiblement l’impression d’être endormi. Ce n’est que vers 14 heures que l’on s’inquiétera de sa situation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Meersman Olivier, mercredi 15 décembre 2021, 12:23

    Un voleur en moins

  • Posté par Heymbeeck Joseph, mercredi 15 décembre 2021, 6:19

    J'en suis marri qu'il soit mourru. Pas marrant.

  • Posté par Giefvan Agathe, mercredi 15 décembre 2021, 1:19

    Supprimons la police. C'est l'ennemi public n°1.

  • Posté par Jean Luc, mardi 14 décembre 2021, 23:33

    À mon avis, ce n'est pas un hasard si les multiples décès évoqués dans l'article sont tous ceux de Mounir, Momo, etc., en situation irrégulière. Ce sont de malheureuses victimes de l'hyper-violence et du racisme fondamental de notre police, qui devrait avoir honte de faire son travail pour faire respecter nos lois: ces pauvres gens n'ont aucun autre choix que de délinquer, puisque c'est parfaitement notre faute qu'ils soient camés jusqu'au yeux. Nous n'avions qu'à pas les encourager à venir ; maintenant, la moindre des choses est de leur fournir, gratos, le logement, le chauffage, l'électricité, les meubles, la TV avec abonnement multilingue arabe, la bouffe, et une femme de ménage puisqu'ils sont désemparés. Un peu d'humanité, que diable. Cela, d'autant plus qu'il faut être parfaitement aveugle et de mauvaise foi pour ne pas apercevoir l'immensité de leurs divers apports culturels, et pour ignorer que la plupart d'entre eux sont au moins d'éminents ingénieurs, médecins spécialistes, réviseurs d'entreprise, 1vocats internationaux, et, unanimement, experts en pharmacologie du côté de la gare du nord. Nous sommes tellement des fumiers qu'ils ont bien raison de se défendre au poignards dès que nous avons le culot de les regarder dans les yeux avec nos regards méprisants d'imbéciles incapables de recevoir la grandeur de leur culture. Honte à nous, qui avons ni religion, ni came, ni multiples épouses, ni poignards ; nous avons tant à attendre, à recevoir, à nous enrichir sur leur compte - pas le contraire, con de belge !

  • Posté par O'Lokoom Cook, mardi 14 décembre 2021, 19:21

    A la police de Bruxelles vous avez plus de chance de crever comme un rat dans un trou si vous volez un gsm que vous droguiez et violiez des jeunes filles pendant des années.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs