Accueil Culture Scènes

Maurizio Benini: «Otello est une œuvre charnière pour Rossini»

L’Opéra royal de Wallonie-Liège monte « Otello » de Rossini pour les fêtes de fin d’année : une partition forte mais méconnue.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Maurizio Benini, qui dirige les représentations, nous donne les clés d’un spectacle exigeant.

On a souvent tendance à comparer Rossini à Verdi dont l’« Otello » est plus célèbre.

Pour bien comprendre l’« Otello » de Rossini, il faut s’abstenir de toute comparaison avec l’opéra de Verdi. Le livret est très différent. L’action se passe à Venise et non plus à Chypre et les exigences envers les chanteurs divergent complètement. A Naples, Rossini distribue ses rôles à six ténors (!), dont les trois grands rôles masculins. Les rivalités entre protagonistes tournent à la guerre des ténors. Rossini, à son habitude, se met à l’écoute de ses chanteurs et exploite à fond leur virtuosité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs