Accueil Culture Musiques

Pablo Larraín à propos de «Spencer»: «Les biopics sont des illusions»

Après Jackie Kennedy, le Chilien propose sa vision de Lady Diana dans « Spencer ». Présenté à Venise et à Gand notamment, le film revient sur la période où la princesse a décidé de ne pas devenir reine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Figure de proue de la nouvelle vague du cinéma latino-américain, le Chilien Pablo Larraín (Jackie, No, Neruda…) s’est imposé sur la scène internationale à travers des films politiques au ton aussi réaliste qu’ironique, aussi sombre que clairvoyant. Politique, c’est ce qui caractérise en partie Spencer, un biopic fantasmé qui s’attaque à l’iconique Lady Diana (incarnée à l’écran par Kristen Stewart).

On retrouve dans « Spencer » ce même point de vue immersif et intime que dans vos autres films. Diana était une personnalité ultramédiatisée, qu’on semblait connaître sans la connaître vraiment. Comment avez-vous trouvé votre vérité dans ce personnage si iconique ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs