Accueil Opinions Éditos

Le football belge de Charybde en Scylla

Les sorties de Dejan Veljkovic de ces derniers jours noircissent encore l’image du sport le plus populaire du monde.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 3 min

Dejan Veljkovic n’est pas un enfant de chœur. L’agent de joueurs serbe a fait la pluie et le beau temps dans le football belge pendant des années, le plus souvent du côté obscur de la force. Aujourd’hui officiellement repenti pour éviter la prison, il « balance tout » sur le milieu qui l’a nourri et qu’il a nourri. Il ne faut donc pas prendre pour argent comptant (sans mauvais jeu de mots) l’ensemble de ses aveux et dénonciations qui attaquent de front, et dans le désordre, des clubs, des dirigeants, des entraîneurs et même l’Union belge de football. Repenti, il n’est pas devenu un ange pour autant et sa victimisation peut faire sourire les initiés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, jeudi 16 décembre 2021, 8:42

    Incroyable mais vrai! LE SOIR parvient à totalement escamoter l'info du jour! On nous met une double page sur KOH-LANTA, mais pas un mot sur l'accord de gouvernement aux Pays-Bas pour construire deux nouvelles centrales nucléaires!

  • Posté par Lecocq Annie, jeudi 16 décembre 2021, 7:32

    Les footballeurs, les seuls à avoir pu continuer une vie normale depuis le début de ma pandémie !! Pourquoi??

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs