Accueil Monde

Adar: «Mon père a organisé mon départ»

Adar est entré au Royaume-Uni de façon illégale en 2017. Depuis, ce Kurde originaire du nord de l’Irak se bat pour obtenir sa demande d’asile.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est dans un camion réfrigéré, allongé entre des cagettes de fruits et de légumes, qu’Adar * est arrivé au Royaume-Uni en novembre 2017. Quelques mois plus tôt, il quittait sa ville de Touz Khormatou, au nord de l’Irak, en quête d’un endroit plus sûr pour vivre sa vie. « Mon père faisait partie des peshmergas qui combattaient Daesh. Nous avons fui tous les deux, c’est lui qui a organisé mon départ », raconte ce jeune Kurde.

Si son regard brun reste impassible, son genou se met à trembler violemment. « Au cours du voyage, nous avons été séparés. Je pense qu’il est aujourd’hui en Turquie mais je n’en suis pas sûr. » Le jeune homme à la barbe bien taillée comprend vaguement l’anglais. C’est Dana Salam, le directeur d’une association qui aide les réfugiés kurdes à se loger, qui s’occupe de la traduction.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs