Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Formule 1: Mercedes s’efface avec classe

En renonçant à faire appel des décisions prises à Abou Dhabi, Hamilton et Mercedes sortent la tête haute sans lancer une bataille juridique qu’ils auraient sans doute remportée. Verstappen est un beau champion. À la FIA de se remettre en question.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La grande classe. Incarnée par Sir Lewis Hamilton – qui ne voulait pas d’un 8e titre mondial remporté sur tapis vert – et entérinée par Mercedes. Le constructeur allemand – sacré lui pour la 8e fois – a choisi de ne pas poursuivre la procédure lancée contre la FIA, dimanche à Abou Dhabi. Quand on connaît les fautes commises par le directeur de course Michael Masi et les circonstances dans lesquelles Max Verstappen a décroché son premier titre mondial, il fait peu de doutes que les avocats du constructeur à l’étoile auraient remporté la bataille. Une leçon pour la FIA, elle qui sanctionne parfois jusqu’à l’absurde et souvent dans l’excès, en s’appuyant sur des règlements devant lesquels elle se montre inflexible.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 16 décembre 2021, 23:42

    C'est la 3ième fois que je donne le même ressenti sur cette dernière phase du championnat : octroyer un titre de cette manière; même à un pilote aussi méritant que Max V. ... c'est franchement dévaloriser tout l'attrait de la F1 et du sport automobile ! Les aficionados de la F1 ont été simplement insulté devant cette mascarade vécue en direct par des millions de personnes! : 2021, une date a marquer du sceau de l'infamie ...

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 16 décembre 2021, 18:13

    La FIA a perdu toute crédibilité durant cette saison pourtant équilibrée et source d'une vrai compétition. Mais jouer l'impro et les bidouilles comme ils l'ont fait au nom de cette compétition et du spectacle, c'est la perte de toute crédibilité.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 16 décembre 2021, 17:36

    Bon, OK, chapeau à Mercedes. Mais on ne peut s'empêcher de penser qu'un état d'esprit de moins en moins fair-play devient dominant. Je n'y connais pas grand-chose mais quand je vois qu'il semble désormais admis de forcer le passage en foutant un adversaire hors de la piste puis de lui reprocher d'avoir court-circuité le virage alors que, sans cela, c'était le crash assuré, je reste perplexe ...

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs