Accueil Opinions Chroniques

«Déjà vu»: La gueule de bois de 1991

Trente ans après la chute de l’URSS, les relations entre Washington et Moscou sont à maints égards bien plus mauvaises qu’à la fin du monde bipolaire.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

Le 8 décembre 1991, les dirigeants russe, ukrainien et biélorusse signaient, à Minsk, un traité mettant fin à l’URSS. Deux semaines plus tard, le dernier président soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, l’homme qui avait vainement tenté de réformer l’Empire, démissionnait de ses fonctions. En Occident, l’euphorie succéda à la stupéfaction. Il fallut déchanter…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs