Accueil Belgique Politique

Pacte d’excellence: trois réformes sur quatre rejetées par les francophones

Les sondés rejettent vivement l’idée d’un redoublement exceptionnel. Même chose pour l’allongement de la journée scolaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Pendant une année, les acteurs scolaires (syndicats, pouvoirs organisateurs, associations de parents…) ont jeté les bases d’une grande réforme – le fameux Pacte d’excellence pour l’enseignement. Une note de synthèse a été remise au gouvernement de la Communauté française – il fera ses choix fin septembre. Dans ce document, les acteurs scolaires émettent une centaine de propositions. L’attention s’est focalisée sur quelques mesures, spectaculaires, qu’Ipsos a soumises à l’appréciation des sondés francophones.

Verdict ? Mauvais. Sur les quatre réformes retenues par le sondeur, trois sont vertement rejetées. Si le gouvernement de la Communauté devait tout de même les retenir, pour les appliquer, il lui faudra donc se montrer terriblement… convaincant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs