Accueil Monde Union européenne

Le sommet européen évoque ouvertement l’option des sanctions contre la Russie

Vladimir Poutine n’a pas relâché la pression à la frontière ukrainienne. En cas « d’agression militaire », les Vingt-Sept promettent de sévir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Pas touche à l’Ukraine ! Les dirigeants européens ont bouclé leur dernier sommet de l’année, jeudi, en laissant sous le sapin ce « message » à l’intention du maître du Kremlin. Ils ne tarderont pas à penser petits fours et cotillons. Mais les paroles de Josep Borrell, le chef de la diplomatie de l’UE, hanteront leurs esprits : « Espérer le meilleur et se préparer au pire ».

Car, malgré l’avalanche d’appels à la « désescalade », les troupes de Vladimir Poutine maintiennent une pression anxiogène aux frontières de l’Ukraine. C’est le constat dressé jeudi par le patron de l’Otan, Jens Stoltenberg, qui recevait le président ukrainien Zelinsky au QG de l’Alliance à Bruxelles. « Nous ne voyons aucun signe que cette accumulation de forces militaires s’arrête ou ralentisse. Au contraire, elle continue », assure le « SecGen ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, vendredi 17 décembre 2021, 14:35

    Ils se réunissent et rugissent contre Poutine. Pratiquement, ils ne font rien et ce sera toujours ainsi: l'équilibre de la menace. L'Ukraine ne vaut pas des morts européens, n'en déplaise aux Américains

  • Posté par lambert viviane, vendredi 17 décembre 2021, 14:35

    Ils se réunissent et rugissent contre Poutine. Pratiquement, ils ne font rien et ce sera toujours ainsi: l'équilibre de la menace. L'Ukraine ne vaut pas des morts européens, n'en déplaise aux Américains

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 17 décembre 2021, 11:34

    Bref, il sait qu’il n’y aura pas de réplique militaire.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 17 décembre 2021, 9:31

    Il faut aussi lutter contre les fermes à trolls qui polluent le débat chez nous, y compris sur ce forum. L'absence de contrôle de celui-ci fait de la rédaction sur Soir la complice objective des noirs desseins de poutine.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs