Accueil Économie Finances

Il n’y aura pas de spirale prix-salaire, selon la BNB

Selon la Banque nationale, la poussée inflationniste serait passagère, malgré l’indexation automatique. Un saut d’index n’est pas nécessaire, mais pas question de détricoter la loi de sauvegarde de la compétitivité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Cet automne, le taux d’inflation a atteint des niveaux que l’on avait plus connus depuis 2008. Ainsi, en novembre, la hausse des prix à la consommation était évaluée à 5,6 % si l’on retient l’indice national, et à 7,1 % selon l’indice harmonisé d’Eurostat, l’Institut européen de statistiques.

L’évolution différente à court des deux indices reflète des conventions méthodologiques – notamment le choix, en Belgique, de lisser l’évolution du prix du gasoil de chauffage. De sorte que l’indice national connaît des variations moins extrêmes. Là n’est pas l’important.

La vraie question est de savoir si cette poussée d’inflation restera passagère – comme ce fut le cas il y a treize ans. Ou, au contraire, si l’on doit craindre une spirale inflationniste semblable à celle que les pays industrialisés ont connue dans les années septante.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Hupez L., vendredi 17 décembre 2021, 20:47

    https://www.youtube.com/watch?v=ayPATZR17Sc A envoyer aux politiques, à la BCE, Lagarde en particulier et aux journalistes ! Bref à tous les colporteurs de mensonges.

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs