Accueil Belgique Politique

Le saut d’index, un point de rupture

Avec la hausse de l’inflation, les appels patronaux au saut d’index se multiplient. Mais la question est, à ce stade, exclue au gouvernement fédéral, le PS et Ecolo ne veulent pas en entendre parler.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

Lorsque le pays est en proie à de grosses difficultés budgétaires ou que l’inflation grimpe, la question du saut d’index revient sur la table, c’est une loi immuable de la politique fédérale belge. Et lorsque, comme actuellement, ces deux phénomènes se conjuguent, la demande est d’autant plus insistante.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 21 décembre 2021, 8:37

    Pour le VOKA - ce qui compte c'est de faire les "riches plus riches" et qu'alors les pauvres deviendront moins pauvres. Même Jo Biden concède que la théorie du ruissellement ne fonctionne pas.

  • Posté par Meersman Olivier, dimanche 19 décembre 2021, 16:08

    Qu'on commence par remettre la tva sur l'électricité à 6% au lieu de 21%

  • Posté par Lambotte Serge, dimanche 19 décembre 2021, 0:35

    Au lieu d'un saut d'index,qu'on fasse sortir de l'index tout ce qui augmente.C'est ce qu'avait préconisé la famille Michel avant d'aller se planquer à l'Europe.

  • Posté par Frissen Jean-Marie, samedi 18 décembre 2021, 18:44

    Ces grands patrons me font gerber ! Comme l'a rappelé avec talent Georges Ugeux, ancien Vice-Président exécutif de la bourse de New York, qu'on peut difficilement taxer de marxiste, l'impôt des entreprises a diminué de 75% lors des 15-20 dernières années et cet impôt ne représente plus que 10% des revenus des Etats dans l'OCDE. mais c'est encore trop ! Qu'on les foute dans un bidon de goudron, qu'on les emplume et qu'on les fassent défiler à poil dans la rue comme au bon vieux temps de l'Ouest sauvage. Ils ne méritent rien d'autre.

  • Posté par Noelb Renzo, samedi 18 décembre 2021, 15:33

    Bah, c'est d'un classique ! Les salaires influençant le prix de revient des produits, le prix consommateur augmentera aussi. Le citoyen paiera plus d'impôts annuellement et déboursera plus pour ses produits. Qui sera le gagnant ? Pas le travailleur et pas l'entrepreneur qui devra comprimer ses prix de revient pour rester concurrentiel surtout à l'international.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs