Accueil Économie Finances

Indexation des salaires: une compensation imparfaite, un mécanisme indispensable

L’indexation des salaires, linéaire, produit certains effets pervers. Mais sans elle, le grand écart salarial entre individus et entre secteurs serait bien plus important. Et la pauvreté, aussi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Ciblé et décrié par la droite, le mécanisme d’indexation automatique des salaires est encensé et protégé par la gauche comme un acquis social à préserver, coûte que coûte. Mais social, l’est-il vraiment ? On pourrait résumer la réponse comme ceci : il a les qualités de ses défauts, et inversement.

Le mauvais côté de la pièce de 2 euros d’abord (pour un revenu de 100 euros). En augmentant tous les revenus du travail de 2 %, l’indexation automatique des salaires accroît inexorablement l’écart entre les rémunérations les plus basses et les plus hautes. Ainsi, M. X gagne 100 euros par mois et M. Y, 200 euros. L’écart entre les deux est de 100. Après indexation de 2 %, l’écart entre eux est passé à 102. Sur des sommes plus importantes, on devine aisément à quel point cet écart s’accroît à chaque indexation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Buchin Stephan, samedi 18 décembre 2021, 19:35

    Bien résumé.

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs