Accueil Monde France

Affaire Delphine Jubillar: son mari aurait fait des aveux à un codétenu

Ce sont ces aveux qui auraient mené les enquêteurs à placer la nouvelle compagne de Cédric Jubillar en garde à vue.

Temps de lecture: 2 min

La compagne de Cédric Jubillar est sortie libre jeudi soir, sans charges retenues, de la gendarmerie de Gaillac (Tarn), après un jour et demi de garde à vue pour « recel de cadavre », dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar.

Selon Le Parisien, cette interpellation a eu lieu suite à des confidences que Cédric Jubillar aurait fait à un codétenu. Il lui aurait donné des indications précises sur le lieu où se trouverait le corps de Delphine : il aurait enterré lui-même le corps de son ex-épouse près d’un arbre, à proximité « d’une ferme qui a brûlé », près du domicile conjugual. Le détenu aurait rapporté ses propos aux enquêteurs.

Une ferme a effectivement brûlé le 15 avril dernier, près du domicile des Jubillar. Cédric Jubillar aurait également confié au codétenu qu’il avait l’intention de déplacer le corps à sa sortie de prison et que plusieurs membres de son entourage étaient au courant, l’un d’eux l’aurait même aidé à enterrer le corps. Un témoignage jugé crédible qui a entraîné la garde à vue de la compagne du suspect.

La quadragénaire et Cédric Jubillar ont entamé une relation amoureuse en avril, peu après une battue destinée à découvrir des indices permettant de retrouver la disparue. Depuis six mois, et l’incarcération du trentenaire, ils correspondent par lettres.

Dans cette enquête sans corps, ni aveux, Cédric Jubillar demeure le suspect numéro 1. Depuis le début de l’enquête, il se dit innocent mais la justice estime disposer d’un faisceau d’indices suffisant pour le maintenir en détention provisoire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une