Accueil La Une Monde

L’Otan en renfort de la coalition anti-Daesh

Les Awacs de l’Otan pourraient participer à la surveillance de l’Irak, la Syrie et la Libye. L’Alliance s’apprête aussi à muscler sa présence navale en Méditerranée, face à la Libye. Un navire américain participera à l’opération de l’Otan en mer Egée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Les spéculations sur l’hypothèse d’un attentat djihadiste pour expliquer le crash de l’avion d’Egyptair ont brusquement rappelé que les pays de l’Otan ne sont pas seulement confrontés à la « menace » de la Russie, laquelle préoccupe particulièrement les Alliés du « flanc est » de l’Alliance. L’« extrémisme violent » qui sévit au Sud est également dans le collimateur de l’Otan. Les ministres des Affaires étrangères des 28 Alliés (qui seront bientôt rejoints par le Monténégro) ont décidé jeudi de relever d’un cran leur soutien à la lutte de la coalition internationale montée par le Etats-Unis contre le groupe terroriste Daesh et consorts. Et l’Otan devrait également étendre son intervention contre l’une des métastases de cet environnement ultra-violent à ses frontières sud : la « crise des réfugiés » et le trafic de migrants, qui explose.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs