Accueil Économie Entreprises

Brussels Airlines: après la grève, le dialogue?

Brussels Airlines a dû annuler la moitié de ses vols de ce lundi. Le personnel a fait une « haie de déshonneur » devant le siège de la compagnie. Après l’épreuve de force, chacun appelle au dialogue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La mise en commun des revendications entre les pilotes et le personnel de cabine est un signe assez rare pour être fort : la grève conjointe des deux types de métiers de la compagnie Brussels Airlines a finalement provoqué l’annulation de 57 vols sur les 116 qui étaient initialement prévus ce lundi, la compagnie en a assuré 59, dont les vols intercontinentaux vers l’Afrique. On ne peut dire quel est l’impact précis pour les 3.500 passagers qui étaient concernés par cette grève du personnel annoncée la semaine dernière puisqu’ils disposaient de plusieurs jours pour choisir une solution de remplacement ou un remboursement. N’empêche, le coût de cette journée de protestation a été estimé à 2,5 millions d’euros par la direction, qui en réclamait le montant dans une mise en demeure des syndicats organisateurs (en front commun). Une mise en demeure qui, ce lundi, n’avait pas encore eu de répercussion concrète, expliquent les syndicats.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs