Accueil Marché de l’art

Le doux chaos virtuel de Charles Sandison

Chez Baronian-Xippas, Charles Sandison déploie sa dernière installation numérique in situ : du code à couper le souffle !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On le connaît pour avoir investi des lieux prestigieux comme le Grand Palais, le Musée d’Orsay, le Musée du Quai Branly à Paris, l’Opéra d’Oslo, la Bourse de Bruxelles ou le Manège à Moscou : de renommée internationale, Charles Sandison (né en Écosse en 1969) expose sa dernière création numérique à la galerie Baronian-Xippas.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Marché de l’art

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs