Accueil Société Régions Wallonie

Tout l’art de « Comès et la guerre » décrypté à Piconrue Bastogne

Pour quelques semaines encore, le travail pictural de Didier Comès, à savoir des planches originales de quelques-unes de ses bandes dessinées, est à découvrir en Piconrue-Musée de la Grande Ardenne à Bastogne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

Voici quelques années, la Fondation Roi Baudouin, qui a reçu toutes les planches originales de feu Didier Comès via ses sœurs et son frère, les a mises en dépôt au Musée En Piconrue, qui doit en assurer la gestion et mise en valeur. Un patrimoine graphique exceptionnel composé de 560 planches originales et d’un total de 1100 pièces avec des centaines de croquis. Le Musée a tout répertorié, avec une fiche d’identité pour chaque document. Si le musée exploite ces dessins in situ, il prête aussi des planches ailleurs, comme c’est ou ce fut le cas au Musée Bellevue à Bruxelles, au Mémorial de l’internement et de la déportation à Compiègne ou à l’expo « Sorcières » à l’ULB.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs