Accueil Culture Scènes

«Mike»: ode aux ados (et adultes) qui doutent

Parmi les « must » de Noël au Théâtre, foncez découvrir « Mike » de l’Evni, un seul en scène qui réconcilie les ados avec eux-mêmes, adoubant leur recherche d’identité et de reconnaissance.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

L es adolescents sont les personnes qui mettent le plus de choses sur les murs », médite Christian Bobin dans L’épuisement . « Des photos et des mots. C’est que l’adolescence est un temps où on est sans visage clair. L’ancien visage d’enfance est fané, du moins on croit qu’il est fané et ça revient au même. Le nouveau visage, celui de l’homme ou de la femme qu’on sera, n’est pas encore disponible et on n’est pas sûr d’en vouloir. Alors on cherche dans les revues, dans les photos d’acteurs, de chanteurs ou de sportifs, on essaie des visages comme on essaie des vêtements, aucun ne va, tant pis, on recommence, on déchire, on découpe.  » C’est cette recherche passionnée et passionnante qu’explore

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs