Accueil Sports Athlétisme Diamond League

Kim Gevaert, une directrice à grande vitesse au Mémorial Van Damme

La meilleure sprinteuse belge de l’histoire succède à Cédric Van Branteghem comme directrice du meeting bruxellois. A 43 ans, elle dit avoir suivi son cœur pour accepter ce beau défi.

Temps de lecture: 3 min

Les choses n’ont pas traîné ! Deux semaines à peine après le départ de Cédric Van Branteghem pour le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) où il deviendra CEO à partir du 1er mars, le Mémorial Van Damme tient son nouveau directeur, ou plutôt sa nouvelle directrice. C’est, en effet, Kim Gevaert, la meilleure sprinteuse belge de l’histoire, qui prendra sous peu les rênes du meeting bruxellois, l’un des plus importants de la Diamond League.

« Cela a été très rapide », dit celle que l’on surnommait « la gazelle de Kampenhout » à son époque de gloire. « J’ai suivi mon intuition et c’est un peu le choix du cœur. Tout le monde sait que j’ai un lien très fort avec le Mémorial, auquel j’ai participé à onze reprises. Je connais encore pas mal de managers et d’athlètes. C’est un monde qui ne m’est pas étranger. Comme le train repasse rarement deux fois quand ce type de proposition se présente, je n’ai pas trop hésité. »

Gevaert, âgée aujourd’hui de 43 ans, mère de quatre enfants qui ont entre 4 et 12 ans, dont la popularité a toujours été énorme dans l’univers du sport belge, a un palmarès d’athlète long comme un bras. Fer de lance de l’équipe belge de 4 x 100 m durant les années 2000, elle a remporté l’or lors des JO de Pékin 2008 en compagnie d’Olivia Borlée, Hanna Mariën et Elodie Ouedraogo, avec lesquelles elle avait également fini 3e en 2007 aux Mondiaux d’Osaka. Sur le plan individuel, elle a décroché deux médailles d’or lors de l’Euro 2006 à Göteborg sur 100 et 200 m et compte également trois titres européens indoor sur 60 m (2002, 2005 et 2007). Ajoutons à cela qu’elle détient toujours, 13 ans après la fin de sa carrière, les records de Belgique du 100 (11.04) et du 200 m (22.20).

« Cela ne servait à rien de traîner », souligne Wilfried Meert, le fondateur du meeting et président de son conseil d’administration. « Le nom de Kim sonnait comme une évidence. Elle connaît bien la « maison » et ne tombe pas dans un monde inconnu. Il y aura aussi une équipe autour d’elle pour l’encadrer. »

Si Van Branteghem n’avait pas que le Mémorial dans son « portefeuille » quand il travaillait pour Golazo, l’agence propriétaire du meeting, Gevaert, elle, ne se concentrera que sur celui-ci. Logopède de formation, elle enseigne déjà à temps partiel dans une école de Laeken, un job qu’elle souhaitait conserver.

« Je suis très attachée à Bruxelles », indique encore la Brabançonne, qui réside dans sa périphérie. « Je suis fière de prendre la tête du Mémorial qui est l’un des fleurons de la capitale et j’ai hâte de me mettre au travail ! »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diamond League

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir