Accueil Société

A l’approche des fêtes, les stocks de sang doivent être boostés

La Croix-Rouge a besoin d’au moins 1.000 poches et lance un appel aux donneurs O, A et AB. Si elle peut compter sur de généreux « ambassadonneurs », les hôpitaux soignent aussi des patients « grands saigneurs ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Pour la Wallonie et Bruxelles, nous avons besoin de 3.000 poches de sang par semaine et, chaque année, notre stock baisse pendant les deux semaines de fêtes de fin d’année, indique Thomas Paulus, responsable communication marketing du Service du sang. Pour faire face à cette baisse, nous devons donc constituer un stock de 4.500 à 5.000 poches. Actuellement, il en manque 1.000 pour pouvoir stabiliser durablement notre situation. »

Généralement, les urgences et les grosses hémorragies ne représentent que 2 à 3 % des besoins en sang. Les pathologies qui nécessitent de disposer de sang régulièrement sont les leucémies et cancers, parce que les traitements ne détruisent pas que les cellules cancéreuses, et des maladies sanguines héréditaires comme la drépanocytose et la thalassémie, qui nécessitent des transfusions régulières.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs